Ethique de l’amour et de la sexualitéRompant avec les traditions consacrées par l’usage et levant les interdits du passé, la révolution sexuelle avait promis un surcroît de liberté, d’amour et de bonheur. Il est temps, un demi-siècle et deux générations après, d’en faire le bilan. N’a-t-elle pas plutôt entraîné dans son sillage toute une somme de problèmes personnels et sociaux ? N’a-t-on pas sous-estimé les conséquences des « relations sexuelles libres » ? Est-ce que la révolution sexuelle a été à la hauteur de ses promesses ? Nous vous proposons de revoir la question sous d’autres angles.

Ethique de l’amour et de la sexualité

Intervention donnée par Jennifer L., membre de la FFPM
6 novembre 2010, Paris
 

Ethique de l’amour et de la sexualité

Ethique de l’amour et de la sexualité

 

1. Le sujet que j’aimerais aborder aujourd'hui est « La nécessité d'une nouvelle éthique de l'amour et de la sexualité ». Cette présentation est basée sur le matériel éducatif de la « Fondation Internationale de l'Education » Peut-être vous êtes-vous demandés si nous avions besoin d’une nouvelle éthique? J'espère que vous aurez une réponse au cours de mon exposé qui sera suivi d’une séance de questions-réponses et d’un débat ouvert sur le thème.

2. En guise d'introduction, j’aimerais commencer par poser cette question : « Comment pourrions-nous définir le courant actuel concernant l'amour et la sexualité dans la plupart des pays développés. En fait, ce courant trouve ses origines dans les périodes après les 1e et 2e guerres mondiales. Elles ont été marquées par le changement du statut des femmes, le déclin du mariage de convenance et la libéralisation de la contraception mais surtout les conséquences de la révolution sexuelle des années 1960.

3. Les enfants nés à l’âge dans la période du baby-boom de l’après-guerre ont maintenant  l’âge adulte ; ils veulent en finir avec les attitudes et les pratiques traditionnelles, en particulier celles concernant le mariage et la sexualité. Les travaux des philosophes notamment Freud et Alfred Kinsey ont donné une respectabilité scientifique à la notion de liberté sexuelle et ont renforcé  l'opposition à l'idée de la maîtrise de soi et des normes sexuelles traditionnelles. Le terme «free sex» a été inventé et la sexualité est devenue largement une question de la recherche de l’épanouissement et de la satisfaction personnelle.

4.50 ans se sont écoulés depuis et  nous sommes dans une position d’évaluer les résultats de la révolution sexuelle qui avait promis un surcroit de liberté, d'amour, de bonheur et d'épanouissement personnel.

5. Nous voyons certainement une plus grande liberté et on ne peut nier les progrès accomplis concernant l'émancipation des femmes, le fait que la sexualité peut être discuté ouvertement et qu'il existe de nombreuses structures  pour accompagner les gens et les aider à résoudre les difficultés dans leurs relations. Désormais l'idéal est d'une relation d’égal à égale,  basée sur un amour libéré de l’hypocrisie qui était souvent présent autrefois dans le mariage et la famille. Cependant, peut-on dire que la révolution sexuelle nous a apporté un bonheur plus grand et un amour plus vrai ?

6. En réalité, les divorces sont en progression constante. De plus, on peut constater une avalanche de problèmes personnels, sociaux et sanitaires, en dépit des efforts déployés par les systèmes sociaux et éducatifs pour y remédier. Les conséquences de cet affaiblissement de la cellule familiale sont de plus en plus reconnues comme l'un des défis majeurs auxquels les gouvernements, les éducateurs et les responsables sociaux doivent faire face.

7. Entre autres, en ce qui concerne l’éducation sexuelle enseignée aux  jeunes,  on constate un manque de conseils clairs et d’encadrement qui puissent leur permettre de faire de bons choix pour leur vie et de  les protéger des conséquences psychologiques et sociales de leurs mauvais choix.

8. À cette fin, nous proposons une nouvelle éthique qui va au-delà de la peur des maladies sexuellement transmissibles et des grossesses non désirées. Nous expliquerons clairement la signification profonde de la sexualité humaine et le rôle vital qu’elle joue dans le mariage et dans la construction d’une famille heureuse et saine. Ainsi je mettrai en valeur l’importance pour l’être humain d’atteindre la maturité individuelle et de préserver sa pureté avant le mariage.

Parlons de l’amour et la pureté.

Ethique de l’amour et de la sexualité

Tout le monde recherche  le bonheur d’aimer et d’être aimé ; On ne peut pas toucher l’amour, on ne peut pas le  garder dans une banque ni exiger que quelqu’un nous aime. Comment peut-on définir l’amour et de quelle manière l’amour devrait-t-il se manifester dans notre vie ? Nous aimerions tous que l’amour dure pour l’éternité! Je ne connais personne qui, le jour de son mariage, envisage une date où son amour pour l’autre s’éteindra.

1.L’amour est l’attirance émotionnelle qui pousse deux êtres à s’unir et à connaître la joie, avec le désir d’assurer le bonheur et le bien-être total de l’être aimé. Cet amour suppose que les partenaires s’engagent tous les deux, dans une relation fidèle et durable.

2. Malheureusement, on associe souvent l’amour à la seule dimension du couple, voire à l’aspect purement charnel. Mais l’éthique de l’amour est essentiellement une éthique familiale car la famille est l’endroit privilégié où nous pouvons apprendre à aimer et à respecter les autres. Nous devons considérer que l’amour s’exprime de quatre manières différentes dans la famille : celles des enfants envers leurs parents, des frères et sœurs, des époux et des parents envers leurs enfants.

La façon dont nous avons vécu ces différents types d’amour dans notre famille influence toutes les relations que nous construirons avec les autres dans tous les différents domaines de notre vie. Ainsi nous pouvons appeler la famille « l’école de l’amour ».

3. Examinons plus en profondeur les relations dans la famille. Nous voyons que l’harmonie et la pureté sont des vertus fondamentales de ces sphères d’amour.

Les relations de cœur entre enfants et parents entre frères et sœurs, entre parents et enfants sont le fondement pour la pureté, la fidélité et l’engagement dans la relation de couple.

4. Si la pureté de l’amour  entre parents – enfants,  frères - sœurs est brisée par des relations sexuelles incestueuses, les conséquences psychologiques et émotionnelles sont extrêmement destructrices et la capacité à  construire ensuite des relations d’amour vrai est compromise. On peut faire la comparaison avec la santé physique. Il existe des principes qui régissent une bonne santé. Si nous ne les respectons pas,  notre corps deviendra malade et nous en subirons les conséquences. On peut dire que la pureté est un principe essentiel de l’amour vrai.

5. L’amour  entre un homme et une femme n’échappe pas à ce principe de pureté. Pourquoi en serait-il autrement ?

L’amour des enfants, l’amour parental et l’amour fraternel peut être partagé un amour que l’on peut partager avec les autres.

Un homme est libre de respecter et aimer une autre femme de la même manière qu’il aime sa mère, sa fille ou sa sœur et, une femme est libre de respecter et aimer un autre homme de la même manière qu’elle aime son frère, son père ou son fils. Personne ne voit cela d’un mauvais œil, au contraire. Mais l’amour sexuel entre mari et femme est exclusif et ne doit s’exprimer que dans une relation conjugale unique. Il n’est pas destiné à être partagé avec quiconque. La pureté de la relation conjugale se manifeste par la fidélité absolue.

Si ce principe n’est pas tenu dans la relation conjugale, les conséquences qui en résultent sont dramatiques pour l’individu, le couple, la famille et la société.

6. C’est intéressant de voir que maintes sociétés exigent des femmes la plus grande pureté.

L’homme, lui, serait forcément volage par nature. Cherchant l’égalité là où il ne faut pas, la révolution sexuelle abaisse le code moral féminin, au lieu de chercher à tirer l’homme vers une fidélité et une loyauté plus haute.

En vérité, l’abstinence et la pureté  avant le mariage et la fidélité dans le mariage sont pour l’homme et pour la femme la voie vers la réalisation d’un amour vrai.

Nous comprenons maintenant que la pureté est un principe naturel et essentiel de l’amour et que cela concerne sans exception les hommes comme les femmes.

La signification et la responsabilité de l’amour sexuel :

Ethique de l’amour et de la sexualité1.La sexualité humaine, contrairement à celle du monde animal, n'est pas seulement à des fins de reproduction. Nous sommes libres d'entretenir des relations sexuelles à tout moment et cela comporte aussi des dimensions affectives, sociales et morales.

Dans le cadre d’un mariage où les époux s’engagent à rester durablement fidèles, le rapport sexuel procure une vraie plénitude. Sa puissance vivifie et renforce le lien et l’amour entre les époux. Le mari et la femme connaissent la joie.

2. Aider les jeunes à comprendre son importance et sa valeur  profonde peut les amener à préserver leur pureté et leur sexualité comme un trésor pour leur mariage.

La liberté dans l’amour, implique la responsabilité, et l’amour sexuel porte en lui une lourde responsabilité. 0n peut l’examiner sous quatre angles.

 

A.Responsabilité envers sa conscience

L’amour sexuel touche à ce que nous avons de plus profond, à savoir le cœur et la conscience. Le cœur est la source de l’amour et notre conscience en guide l’expression. On respecte sa conscience en s’en tenant à la certitude que la sexualité est du domaine de la vie conjugale. Cela signifie aussi cultiver la maturité du cœur et du caractère et rester intègre dans ses responsabilités. Quand on se montre irresponsable, la conscience nous pousse à changer de cap, à se ressaisir et à prendre un nouveau départ dans la bonne direction.

 

B. Responsabilité envers son conjoint (ou son futur conjoint)

Avant le mariage, cela signifie se soucier de son futurconjoint et lui témoigner par avance sa fidélité. Dans le mariage,il s’agit d’un engagement fidèle à chérir son conjoint et enprendre soin.

Être pur, c’est savoir se discipliner. La sincérité se laisse voir à la façon dont on maîtrise ses pulsions. Si on ne sait pas prendre responsabilité pour l’amour sexuel et se discipliner avant le mariage, quelle garantie de fidélité dans le mariage peut-on offrir à son conjoint ?

Pratiquer la pureté avant le mariage signifie qu’on pratique déjà la fidélité envers son futur conjoint (e).

C. Responsabilité envers son enfant (ou son enfant potentiel)

Ethique de l’amour et de la sexualitéLa sexualité a le pouvoir de donner la vie. Entrer dans une union sexuelle, c’est s’engager en vue d’un résultat potentiel : un être nouveau.

En tant que parents nous sommes responsables d’aimer et d’élever nos enfants jusqu’à leur maturité. C’est pourquoi il est important de se préparer à accomplir cette responsabilité. Le mariage est le cadre le plus sûr pour élever un enfant.

Il y a chez l’enfant un besoin et une attente naturels : que ses parents s’aiment et soient ensemble, pas seulement pour être attentifs à ses besoin physiques et affectifs mais aussi pour que lui-même affirme son moi et sa valeur.

Le lien des parents est à l’ origine même de l’existence des enfants, et l’amour des parents l’un pour l’autre leur procure un sentiment de sécurité.

D. Responsabilité envers le lignage.

Le mariage est un précieux ancrage pour que le lignage aille aux générations suivantes. Il transmet un héritage solide et une tradition saine ; les descendants vont le recevoir, l’imiter, y laisser leur propre marque. La qualité d’amour et le degré d’engagement des époux affectent leur lignage. Tous les enfants ont le droit d’être fiers de l’amour qui les a conçus et élevés.

 

Vivre libre dans le pureté :

1.Le mot « liberté » prête  à confusion. Beaucoup croient que la liberté leur permet de faire tout ce qu’ils veulent, sans limites. L’idée de se priver de quoi que ce soit (qu’il s’agisse d’alcool, de drogues et de relations sexuelles pré-maritales, par exemple) semble restreindre la liberté. Seulement voilà, une fille de quinze ans avec un bébé profite-t-elle vraiment librement de sa jeunesse?

Imaginons un jeune homme qui agit sur un coup de tête et attrape une maladie sexuellement transmissible, sera-t-il vraiment libre après cela ?

2.À y regarder de plus près, la vraie liberté en fait est de renoncer à des rapports sexuels hors du mariage. On se libère ainsi des grossesses indésirables, des maladies sexuellement transmissibles et du chaos qu’entraine une vie sexuelle débridée. Libre d’investir l’énergie dans des projets créatifs. Libre de faire profiter la société de leurs talents et construire de bonnes bases dans la vie. Libre de faire confiance et d’inspirer la confiance dans le mariage, sans le fardeau d’actions passées irresponsables.

Créer une sphère protectrice de l’amour

1.Certains diront qu’il y a toujours eu des rapports sexuels avant le mariage. Il faut donc être réaliste et protéger les rapports sexuels pré-maritaux en utilisant des préservatifs.

Partir sur de telles bases est pourtant très risqué. Comme nous le constatons avec la loi contre le tabagisme. La barre était placée haute, mais aujourd’hui la majorité accepte de ne pas fumer dans les espaces publiques. Dans leurs lieux de travail, les fumeurs acceptent de quitter leurs bureaux pour fumer une cigarette afin de préserver la santé des autres et, certains décident même d’arrêter de fumer.

Concernant le comportement sexuel, en plaçant la barre assez bas – liberté sexuelle  avant le mariage – on met en danger le bien-être d’une majorité d’adolescents et les enjeux pour la société sont aussi très importants.

2. Bien des parents et des adolescents sont confus. Les messages ambigus qu’envoient les professionnels et la banalisation du sexe dans les médias y sont pour quelque chose (exemple de troc de sexe). Beaucoup de jeunes confondent le sexe et l’amour, ce qui les rend vulnérables et les exposent à des risques sanitaires, à des blessures affectives et psychologiques perdant ainsi l’espoir de vivre dans l’amour et dans la possibilité de construire une vie de famille heureuse et épanouie

3. Ils ont plus que jamais besoin d’être moralement épaulés par des adultes et la société. Ils ont le droit d’entendre le message clair que l’activité sexuelle peut bien attendre le mariage et qu’il y a de bonnes raisons pour soutenir leur décision.

4. Cependant, la tendance est de soulever les objections à ce choix d’abstinence comme étant irréaliste, impossible de respecter, même malsain et contre la liberté de l’individu.

Plus qu’ils ne veulent l’admettre, les jeunes souhaitent le soutien des adultes pour les aider à différer l’activité sexuelle.

5. On a demandé à des adolescentes aux États-Unis, quel conseil leur serait le plus utile en matière sexuelle ; elles étaient 80 % à répondre qu’elles voulaient apprendre à résister aux avances sexuelles des garçons sans heurter leurs sentiments.

La situation inverse peut aussi se produire, la fille faisant des avances sexuelles au garçon.

On remarquera que plus de la moitié des adolescents qui ont renoncé à leur virginité avant le mariage disent le regretter.

 

6. Il y a un vrai besoin pour les parents et les éducateurs d’aider les jeunes à mûrir et à comprendre les vrais bénéfices de faire le choix de l’abstinence avant le mariage et la fidélité dans le mariage. De plus,  nous pouvons les aider à se voir positivement comme de futurs conjoints et de futurs parents, bien partis pour une vie épanouissante et vraiment heureuse.

 

Contrairement à l’impression que donne souvent l’industrie du spectacle et les medias, des études montrent que les couples mariés ont tendance à être plus satisfaits sexuellement que les couples non mariés. Ils sont  heureux dans leur vie, ils conservent une bonne santé et ils vivent plus longtemps.

Nous comprenons maintenant que la barre doit être placée haute pour permettre au maximum de jeunes d’adhérer à ces normes. C’est pourquoi ils ont besoin du soutien de leurs parents, de leurs éducateurs et de la société pour réussir. 

Conclusion :

1. C’est évident que la sexualité est une force extrêmement puissante et comme toute force elle a besoin d’être canalisée dans une direction positive et encadrée par une éducation claire et compréhensible.

Certains diront que le sexe n’est pas une simple pulsion mais un besoin comme la faim, la soif et le sommeil, faute de quoi on court un risque pour sa santé mentale ou physique. Cela est tout simplement faux. À travers l’histoire, le célibat à vie a été une option. Que l’on sache, le manque de sexe n’a tué personne.

2. Les sexologues Masters et Johnson déclaraient que le sexe ne ressemble en rien à un autre processus physique car il « peut être différé indéfiniment ou nié de façon fonctionnelle durant toute une vie ». Conclusion d’un psychologue : « Le sexe est une pulsion naturelle mais le rôle qu’il joue dans votre vie et l’importance que vous lui attribuez…est une question de libre choix. »

3. Contrôler les pulsions sexuelles est évidemment ce que la plupart des gens doivent faire en général. Même lorsqu’un partenaire est toujours disponible comme dans le mariage. Des circonstances telles que la maladie, le travail, la grossesse, les règles, la parenté et les voyages dictent dans une large mesure le contrôle de soi. Ainsi, toute personne raisonnable doit apprendre à maîtriser sa sexualité.

 

La nouvelle « éthique sexuelle absolue »

Pour contrer l’éthique de la licence sexuelle, il faut un idéal supérieur d’amour et de sexualité. Nous l’appelons « éthique sexuelle absolue ». Son expression extérieure est l’abstinence avant le mariage et la fidélité dans le mariage.

Mais l’expression intérieure importe davantage. Intérieurement l’éthique sexuelle absolue signifie que la valeur suprême recherchée dans les relations sexuelles n’est pas le plaisir personnel mais l’amour vrai. Cela permet de vivre une joie plus profonde qui englobe les dimensions spirituelles et physiques du couple. Ce n’est qu’en s’engageant pour la vie auprès de son conjoint qu’on peut être comblé.

Une nouvelle tendance

Plusieurs signes montrent que la jeunesse ne donne plus un chèque en blanc à la révolution sexuelle et à son héritage de permissivité et la tendance de stigmatiser la virginité commence à perdre du terrain.

Aller au haut
JSN Boot template designed by JoomlaShine.com