Relever les défis de la paix et du développement durables

Quelle vision, quelles valeurs, quels partenariats ?

Sabine Leblanc

Se transformer soi-même pour transformer le monde (1) par Sabine Leblanc

Au sortir des guerres mondiales, l’Homme aura tout essayé : les traités de paix, les commémorations (« Plus jamais ça ! »), les Constitutions, les Droits de l’Homme ; puis plus modestement les Colloques internationaux, les conférences, l’interreligieux, le Développement durable. Face à l’inertie des pouvoirs politiques, de plus en plus démasqués comme complices des conflits qu’ils prétendent régler pour de sombres histoires de trafics en tous genres avec le Moyen-Orient, les citoyens se rassemblent depuis un certain nombre d’années : manifestations, pétitions sur internet, mouvements associatifs… En vain. Les conflits non seulement perdurent, mais empirent.

Et si nous retournions aux Sagesses anciennes, que nous avons depuis si longtemps appris à mépriser pour ne pas avoir été équipées d’internet ou de la 4G ? Et si un retour aux Sources était notre Salut ? Le Livre d’Esaïe (29, 13) dit bien : « Quand ce peuple s'approche de moi, Il m'honore de la bouche et des lèvres; Mais son cœur est éloigné de moi, Et la crainte qu'il a de moi N'est qu'un précepte de tradition humaine. » Matthieu insiste dans son Evangile (15) : « Hypocrites, Esaïe a bien prophétisé sur vous, quand il a dit : Ce peuple m'honore des lèvres, Mais son cœur est éloigné de moi. C'est en vain qu'ils m'honorent, en enseignant des préceptes qui sont des commandements d'hommes. » Que faisons-nous donc de travers ? En quoi tournons-nous le dos à Dieu, même en pratiquant pieusement notre religion ou en nous impliquant pour la paix au sein d’organisations internationales pour la paix ?

I. Un bref récapitulatif de la découverte de la physique quantique

Il y a une ironie qui consiste à découvrir certaines vérités spirituelles par le biais de ce qu’on y opposa souvent : la science… En termes forcément raccourcis, simplistes, ce qu’on appelle la physique quantique – découverte par celui que l’on considère comme son père, Max Planck -, est cette science qui a dépassé la physique mécaniste de Newton. Les théories dites « quantiques » décrivent le comportement des atomes et des particules ; la physique quantique a apporté une révolution conceptuelle ayant des répercussions jusqu'en philosophie (remise en cause du déterminisme) et en littérature (science-fiction).

Le rapport, le lien entre l’imagination et le réel est très intime ; intime au point de n’être que l’envers et l’endroit d’une même chose… L’imagination serait-elle capable de modeler le réel ? Max Planck et ses héritiers ont constaté un phénomène qui choque le sens commun, capable de révolutionner le monde ; un phénomène auquel nous ne prêtons pas tant attention que cela car nous pensons que cela se limite à une expérience de laboratoire : au cours de la mesure d'une observable, un système quantique voit son état modifié. C’est-à-dire que l'observation influe sur le système observé (2). Une particule composant la lumière, au lieu de suivre une trajectoire qui lui est propre, change sa direction selon l’observation de l’observateur… Notre regard modifie la trajectoire de cette particule de lumière. Rien n’est fixé en dehors de nous, rien n’est indépendant de notre positionnement face à cette particule.

Nous sommes des corps électriques, dont les pensées émettent une aura, un certain rayonnement… C’est ici un point de rencontre, un carrefour entre la matière et l’esprit, la science et la spiritualité, qui pourrait s’avérer être déterminant pour une expansion durable de paix dans notre monde…

En découvrant que la lumière est à la fois un corpuscule mais aussi une onde (comme l’a découvert la physique quantique), on comprend qu’elle se propage ; qu’elle s’interconnecte et imprègne tout son entourage. Accepter cette théorie ondulatoire, c’est accepter que rien n’est isolé, et qu’il puisse exister une interconnexion permanente entre toutes choses… Tout est lié. Là se situe notre hypocrisie, vilipendée par Esaïe puis Jésus, et Matthieu : ce que nous avons réussi à pratiquer avec internet nous ne le faisons pas avec nos consciences. Ou si peu, de manière trop isolée. Or nous disposons dans nos cerveaux et nos cœurs reliés d’un incroyable réseau de communication universelle.

Plus on s’approche de l’infiniment petit, plus on s’aperçoit que notre monde n’est pas ce que l’on croit, et qu’il est finalement bien éloigné de ce que la science officielle nous a appris. La mécanique quantique en est un parfait exemple. La vitesse de la lumière n’est plus une limite, les liens de causes à effet ne sont plus respectés, et par une simple observation on conditionne le résultat d’une expérience. On croit rêver… ; pourtant ce n’est pas de la science-fiction, c’est une nouvelle réalité.

II. Tout est énergie vibratoire…

Tout est énergie, et non une matière solide posée devant moi. Plus l’énergie est forte, plus elle condense ses particules, serrées les unes contre les autres, pour nous donner l’illusion d’un bloc inerte, obstacle à ma volonté par exemple. En réalité, aveugles à la facette invisible de la réalité, nous ignorons que le réel n’existe pas malgré nous, planté devant nous. Il est en quelque sorte le résultat de pensées qui circulent autour de moi, entrain de se matérialiser. Tous les éléments de l’Univers sont composés de cordes d’énergie, de vibrations, résonnant sur une fréquence particulière. Ca veut dire que si on change une de ces fréquences, on modifie la structure élémentaire de la matière. La maîtrise de ces fréquences offre la maîtrise sur la matière et l’énergie qui nous entoure. Nous avons un pouvoir de transformation de la réalité…

On peut presque dire que la matière est de la lumière ou de l’énergie appauvrie qui a une fréquence plus basse. Cela rejoint certaines sagesses bouddhistes qui affirment que tout est vibration, et que l’illumination se trouve à la fois dans les hautes fréquences de l’univers, et dans notre être. C’est en ce sens que Gandhi avait affirmé cette phrase énigmatique : « Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde ». Il ne s’agissait pas d’un effet de style ou d’une morale ici, mais bien d’un « secret » dont il nous manquait l’explication, l’origine, et surtout…l’initiation. Comment procéder ? Cela a longtemps paru utopique et continue de l’être pour beaucoup d’entre nous. Pourtant, tout nous porte aujourd’hui à penser que nous sommes tous des champs énergétiques reliés les uns aux autres. Tous reliés, il devient relativement logique, cohérent, que le travail sur nos pensées et émotions intérieures créent un « champ vibratoire » qui touche comme par contagion notre entourage, comme par un effet domino vertueux. Une révolution invisible en somme, silencieuse, libre de toute censure, dont nous pourrions bien avoir jusqu’à il y a peu, sous-estimé la puissance… Et si notre esprit était capable d’informer la matière par l’intermédiaire de ces ondes ?

La méditation est un exemple de purification intérieure, émotionnelle. Eckhart Tolle est un de ceux qui l’a le mieux expliqué dans son Mettre en pratique le pouvoir du moment présent. Ce lieu intérieur que nous rejoignons quand nous méditons, que Jésus appelait « sanctuaire », « temple » n’avait-il donc rien à voir avec nos religions instituées ? : « Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint-Esprit qui est en vous, que vous avez reçu de Dieu, et que vous ne vous appartenez point à vous-mêmes? » (1ère Epître aux Corinthiens, 6,19). Vivre selon l’Esprit ne voulait-il pas dire nous reconnecter à la Source intérieure, cette parcelle de Dieu en nous qui n’a jamais été réservée à la conversion de Paul dans le désert de Damas ? Convertir nos cœurs, juifs, chrétiens, musulmans, bouddhistes ou hindouistes pour ne citer qu’eux, consiste-t-il à étudier, spéculer un peu moins sur Dieu pour entrer davantage en relation intime avec Lui en nous, notre parloir secret ? Plus le moyen est simple, plus il peut faire peur… En sommes-nous dignes ? Sommes-nous fous, en proie à un délire mystique ? Risquons-nous d’être déçus après ? A en croire la physique quantique, la foi s’apparenterait à la plus puissante énergie ondulatoire qui soit, susceptible de propager son rayonnement vertueux au loin ; suffisamment loin pour activer la « loi d’attraction » (l’effet boomerang positif). Souvenons-nous : « Demandez, et l'on vous donnera; cherchez, et vous trouverez; frappez, et l'on vous ouvrira. » (Evangile selon saint Matthieu, 7, 7). Méditons en éprouvant en nous l’émotion de la joie, le sentiment de paix. En nous alignant sur ces fréquences-là, nous devrions en toute logique incarner, matérialiser la joie et la paix chez les autres, à notre insu, à leur insu, comme par un heureux hasard. La dématérialisation de la colère, de l’instinct de vengeance, de la soif de pouvoir, de contrôle, cèderait la place au sentiment de confiance, de lâcher prise. Un proverbe dit que nous avons les dirigeants que nous méritons. Non par le biais de nos votes dans les urnes, mais en raison de notre degré élevé de pollution émotionnelle qui trouve son « double » dans des élus corrompus. Il s’agit de dématérialiser ce que nos blessures, nos corps de souffrances collectives ont matérialisé.

            C’est bien nous transformant intérieurement que nous allons reconfigurer progressivement le monde. Plus nous serons nombreux à le faire en même temps, plus cette renaissance adviendra rapidement. Serait-ce ce que Jésus a annoncé comme son retour à la fin des temps ? Une énergie christique qui nous traversera collectivement, hors du contrôle de notre ego. Cette paix-là aura le mérite de ne dépendre de personne d’autre que de chacun de nous, à l’abri de la corruption, de la tyrannie politique ou financière.

Références :

(1) Exposé basé sur le livre "Mettre en pratique le pouvoir du moment présent", d'Eckhart Tolle (Ariane Editions).

(2) Un phénomène auquel nous ne prêtons pas tant attention que cela car nous pensons que cela se limite à une expérience de laboratoire : au cours de la mesure d'une observable (par exemple l'énergie émise par un atome), un système quantique voit son état modifié.

Aller au haut
JSN Boot template designed by JoomlaShine.com