stop view
/
      ozio_gallery_fuerte
      Ozio Gallery made with ❤ by turismo.eu/fuerteventura

      Cliquer ici pour le programme.

      Le samedi 12 décembre 2015, à la Salle Accueil Barouillère à Paris, la FPU France a tenu une conférence sur le thème :« Relever les défis de la paix et du développement durables - vision, valeurs et partenariats ».

      C'était l'occasion de l'Assemblée annuelle des Ambassadeurs de paix, qui rassembla une centaine de participants, y compris les invités.La conférence avait lieu un mois après les attentats terroristes à Paris où 130 personnes furent assassinées, clôturant ainsi une année qui avait également commencé dans le sang à Paris en janvier.

      Mais d'autres jalons significatifs marquèrent l'année 2015 : l'annonce par les Nations unies de leurs objectifs de développement durable pour 2030 ; l'inauguration du Prix Sunhak pour la paix, lié à la FPU, qui fut décerné à des lauréats sélectionnés pour leur accomplissement dans le domaine de l'environnement ; et la Conférence sur le climat, qui rassemblait le monde entier à Paris, censée se terminer le jour de l’événement de la FPU.

      MC

      En conséquence, la conférence était organisée en trois séances représentant une vision d’ensemble pour la paix et le développement: sur le dialogue interreligieux comme conscience de la société ; sur le développement d'une société globale multiculturelle ; et sur les défis et les opportunités de l'énergie renouvelable pour le développement durable.

      La conférence débuta par une cérémonie interreligieuse en l'honneur des 130 victimes des attaques du 13 novembre : 130 origamis de couleur arc-en-ciel étaient exposés, symbolisant les âmes des victimes se déplaçant vers le ciel. Au-devant, cinq grandes bougies furent allumées l’une après l’autre, à partir d'une bougie centrale, par des représentants de cinq grandes religions, pendant qu’un extrait de chaque Écriture religieuse était lu par la modératrice, Mme Myriam Trachez. Mr. Emmanuel Chouraqui, fils du célèbre érudit français André Chouraqui, traducteur de la Bible et du Coran et co-fondateur de « la Fraternité d'Abraham », donna ensuite un bref témoignage sur l'oeuvre de son père.  Un touchant morceau de musique au piano et à la flûte fut joué par deux jeunes bénévoles de la FPU, Mme Y. Maldonado et M. T. Koyama, au début et à la fin de la cérémonie.

      La première session, sur le thème : « Religion et politique - convergence pour une paix durable », fut animée par M. Patrick Jouan, vice-président de la FPU France. Elle débuta par une présentation sur les valeurs sous-jacentes au thème de la conférence par M. Jacques Marion, président de la FPU en France. Puis, le Cheikh Abdelkader Achour, imam de la mosquée Omar dans le 11e district de Paris - le quartier principalement touché par les attentats de novembre - donna un discours sur « La valeur de l'être humain dans l'Islam ». Disciple de longue date de l'ancien Grand Mufti de Syrie, le Cheikh Ahmed Kuftaro, Cheikh Achour est respecté pour sa sagesse et son esprit de tolérance par ses coreligionnaires et les responsables religieux de son quartier.

      Il fut suivi par Mme Sabine Le Blanc, professeur de religion, qui parla de l'impact et de l'interdépendance des expériences spirituelles, au-delà de toute appartenance religieuse, et de leur contribution possible à la paix.

      L'orateur suivant, le Dr Ali Rastbeen, président de l'Académie de Géopolitique de Paris, fit une évaluation géopolitique des conflits au Moyen-Orient, puis décrivit en détail l'éventail des groupes à travers le monde, qui utilisent la justification religieuse pour leurs activités terroristes.

      Le dernier orateur fut le Dr Jean-Luc Berlet, professeur de philosophie, qui offrit une réflexion sur les valeurs universelles propices à une paix durable, mettant l'accent sur les « trois bénédictions » comme cadre d'une vie heureuse et d'un monde de paix.

      Le débat qui suivit, intense mais respectueux, fut axé sur la connexion entre le terrorisme et la religion et sur le rôle de l'islam dans les développements politiques actuels. En conclusion de la session, la proposition d’un projet de « Football pour la paix » lors de la Semaine Intereligieuse de l’ONU en février 2016, fut présentée par un jeune bénévole de la FPU, Gilsun Dedours.

      La deuxième session sur le thème : « Une société globale, une communauté humaine », fut animée par M. Jacques Marion, qui décrivit d'abord quelques initiatives de paix de la FPU à travers le monde, notamment dans la péninsule coréenne, en Asie du Sud-Est et au Moyen-Orient. Il parla ensuite de la récente conférence célébrant dix ans de l'initiative de paix de la FPU dans les Balkans qui eut lieu à Tirana, en Albanie, et traça les perspectives de travail de la FPU dans les Balkans dans les années à venir. Ce fut l'occasion de présenter le premier panéliste, Dr Nano Ruzin, doyen de la faculté de sciences politiques de l'Université FON à Skopje, en Macédoine, et ancien Ambassadeur de la Macédoine à l'OTAN. Parlant en français, Dr Ruzin passa en revue l'histoire récente des Balkans depuis le démembrement de la Yougoslavie, les conflits ethniques qui s’ensuivirent et la progression vers une démocratie multi-ethnique dans son pays, la Macédoine.

      L'orateur suivant fut M. Doudou Diène, ancien Haut-fonctionnaire de l'UNESCO et Rapporteur spécial des Nations Unies sur les formes contemporaines de racisme, de discrimination raciale et de l'intolérance. Il décrivit les transformations actuelles de la société et la montée irréversible du multiculturalisme, affirmant le rôle central du dialogue interreligieux. Ce dialogue, dit-il, devrait passer d'une base théologique à une base éthique et être fondé sur les critères des droits de l'homme. Le dernier intervenant fut M. Jean-Claude Félix-Tchikaya, sociologue et chercheur à l'Institut Prospective et Sécurité en Europe (IPSE). Mentionnant ses racines familiales au Congo, il parla des défis du processus d'intégration dans la société française et de son travail avec des jeunes radicalisés, concluant malgré tout avec optimisme sur les perspectives d'une France multiculturelle.

      La troisième et dernière session sur les « Les enjeux et les défis de l'énergie pour le développement durable » fut animée par M. Alexandre Huard, coordinateur de la FPU Jeunes. Les conférenciers étaient un jeune couple, M. T. Maldonado, ingénieur en nouvelles technologies pour l'environnement, et son épouse Mme Y. Maldonado, doctorante en mécanique des fluides - tous deux bénévoles de la FPU. Passant en revue les questions énergétiques touchant au développement durable et au changement climatique, répondant aux questions de la salle, ils stimulèrent l'auditoire par une présentation animée des enjeux qu’avaient discutés les dirigeants mondiaux réunis à la COP 21, laquelle touchait à sa fin, quasi simultanément, à quelques kilomètres de là. M. Maldonado conclut par une présentation sur les défis et les espoirs d’un projet d'implantation d'eau potable dans les villages de Madagascar, auquel il participe depuis quelques années.  

      La conférence prit fin avec la remise des certificats à deux nouveaux Ambassadeurs de paix: Madame Sobrino, une directrice d'agence d'assurances, et Dr Koué, un criminologue d'origine centrafricaine, ému aux larmes en parlant de son pays déchiré par la guerre.

      Textes des interventions :
       
      Se transformer soi-même pour transformer le monde - Intervention de Sabine Leblanc
      Des valeurs universelles pour une paix durable - Intervention de Dr Jean-Luc Berlet
      Présentation sur les défis et enjeux de l'énergie pour le développement durable par M et Mme Maldonado.

       

      Vidéo 1 :

      • Commémoration des victimes du 13 novembre - Mme Myriam TRACHEZ, chargée de relations publiques, FPU France
      • Modérateur : M. Patrick JOUAN, vice-président, FPU France
      • M. Jacques MARION, président, FPU France - Mot de bienvenue, introduction de la conférence
      • Cheikh Abdelkader ACHOUR, Imam, Mosquée Omar, Paris 11e - L’être humain dans l’islam

       Vidéo 2 :

      • Mme Sabine LEBLANC, philosophe, professeur de culture générale et de religion - Devenir le changement qu’on veut voir dans le monde
      • Dr Ali RASTBEEN, président, Académie de Géopolitique de Paris - Terrorisme : la justification religieuse

       Vidéo 3 :

      • Dr Jean-Luc BERLET, philosophe - Des valeurs universelles pour une paix durable
      • Modérateur : M. Jacques MARION, président, FPU France - Présentation de l’Initiative de paix de la FPU dans les Balkans
      • Dr Nano RUZIN, Doyen, Faculté de Sciences Politiques, Université FON, Skopje, Macédoine ; ancien Ambassadeur de la Macédoine à l’OTAN -La Macédoine : les défis d’une démocratie multiethnique
      • M. Doudou DIENE, président, Conseil de l’Alliance Internationale des Sites de - Conscience ; vice-président, Conseil scientifique international de l’Institut international de recherche, politique de civilisation d’Edgar Morin ; ancien Rapporteur spécial de l’ONU sur les formes contemporaines de racisme, de discrimination raciale, de xénophobie et de l’intolérance - Le dialogue interculturel et interreligieux est-il encore possible ?
      • M. Jean-Claude FELIX-TCHICAYA, sociologue, praticien chercheur IPSE - L'urgence de changement de prismes et paradigmes par tous et toutes en tant qu'artisans pour un monde de cohésion et de paix

      Vidéo 4 :

      • Dernière session de questions réponses.

      La FPU sur Facebook

      Aller au haut
      JSN Boot template designed by JoomlaShine.com