Dr Hak Ja Han Moon a donné ce discours lors de la séance d’ouverture plénière du Sommet Afrique 2018, le 18 janvier 2018 au Centre international de conférence Abdou Diouf (CICAD), à Dakar.

le Président Macky Sall, présidents d’assemblées nationales, invités de marque de toute l’Afrique, notamment les guides religieux, les chefs coutumiers et les membres de l’AIPP, nous sommes réunis ici pour écrire un nouveau chapitre de l’histoire. Nous vivons le moment historique et éternel où l’Afrique se révèle au monde comme Afrique céleste, qui honore Dieu au centre de tout.

Vous connaissez les pyramides, qui surplombent le désert près du Nil et où naquit une ancienne civilisation. Même avec notre savoir-faire technologique actuel, nous ne savons pas comment, il y a 4 500 ans, il fut possible d’amener des pierres à plus de 140 mètres de hauteur dans le désert pour créer cette structure en pierre. Pourquoi ont-ils construit une telle structure ? L’âme originelle ne cesse de pousser l’être humain à vouloir revenir vers Dieu. Plus qu’à leur vie terrestre, ils s’attachaient à l’avenir et à la vie nouvelle par la renaissance et la résurrection.

Cela montre d’ailleurs que l’humanité actuelle ne prend pas le chemin normal. Dieu a créé toutes choses au ciel et sur terre, avant de créer un homme et une femme qui pouvaient devenir les ancêtres humains. Dieu leur donna une période de croissance pendant laquelle ils devaient remplir leurs responsabilités. Ils auraient dû grandir en s’alignant vers Dieu, tels des tournesols se tournant vers le soleil. Ils auraient dû croître ainsi, jusqu’à pouvoir devenir les premiers ancêtres de l’humanité et recevoir la bénédiction. Mais ils n’y sont pas parvenus. De là vient la déchéance de l’humanité actuelle. Mais Dieu est omniscient et omnipotent. Le début et la fin doivent être les mêmes, Dieu n’eut donc d’autre choix que de lancer l’amère providence de la restauration par l’indemnité. Quel chemin âpre et rude ! Quatre mille longues années furent nécessaires pour choisir puis éduquer les Israélites jusqu’à constituer la base d’une nation où le Ciel pouvait envoyer Jésus, le fils unique de Dieu ! Or, que s’est-il passé ? Les Israélites ne purent offrir ce fondement à Jésus-Christ. Il n’eut d’autre choix que de suivre le chemin de la croix. Sur la croix, Jésus était entouré de deux voleurs, dont l’un nargua Jésus. Voyant cela, l’autre voleur s’exclama : la justice nous a condamnés ; pour nous, c’est justice, nous payons nos actes, mais lui n’a rien fait de mal.

Jésus a alors dit : « Aujourd’hui, tu seras avec moi au paradis ». Le Paradis ! Jésus prophétisa son retour, et qu’il reviendrait tenir le festin de noces de l’Agneau. Pourquoi Jésus est-il allé au paradis ? Le paradis n’est pas le ciel. C’est comme une salle d’attente pour aller au ciel. Jésus devait revenir pour cette raison. Il devait revenir pour rencontrer la fille unique de Dieu et être dans la position des Vrais Parents. L’humanité déchue ne peut accéder directement à la présence de Dieu par elle-même. Je dis qu’il faut ressusciter et renaître par le biais des Vrais Parents. Les deux mille ans d’histoire chrétienne ont commencé avec la Pentecôte des apôtres. En 313, Rome a accepté le christianisme, lequel, traversant l’Italie puis l’Europe, toucha les îles britanniques. Ainsi commença la civilisation atlantique. Les peuples de ces nations sont allés vers le monde. Ils sont partis au nom du Christ. Mais ils ne connaissaient pas l’essence de Jésus. Leur connaissance de Dieu était défectueuse.

Voilà qui les amena à prendre aux autres au lieu de vivre pour eux. C’est sur le continent africain que la souffrance fut la plus vive. Ceux qui sont partis au nom du christianisme n’ont pas éduqué les nations qu’ils colonisaient. Ils ont fini par faire passer leur intérêt en premier. Le rideau a fini par tomber sur l’ère de la civilisation atlantique. Le ciel a préparé le retour du Messie dans un peuple différent. C’est la Corée, la République de Corée, en Asie. Là, la fille unique de Dieu que Dieu pouvait appeler « ma fille » est née après six mille ans. Grâce à ce fondement et à la protection du Ciel, nous sommes devenus les Vrais Parents en 1960.

Mais le christianisme ne put créer le fondement. Tout comme du temps de Jésus, les chrétiens qui attendent depuis deux mille ans ne savent ni ce qu’ils doivent faire dans les derniers jours ni qui ils attendent. On lit dans la Genèse : « il y eut un soir, il y eut un matin - premier jour ! » Les chrétiens sont toujours dans la soirée. Ils n’ont pas réussi à saluer le matin. Ceux qui se préparent depuis deux mille ans pour ce moment, ne pouvez-vous toujours pas sortir de votre sommeil ?

Le résultat fâcheux est qu’ils ignorent l’essence de Dieu et celle du Messie Jésus-Christ. Le christianisme a fait beaucoup d’erreurs en deux mille ans. Toutes sortes de courants sont sortis de la sphère chrétienne, y compris le communisme. C’était qu’ils ne connaissaient pas le centre. Mais à présent, avec ces vérités révélées sur l’histoire providentielle du Ciel, l’Afrique deviendra l’Afrique céleste qui sert Dieu, fière de se tenir devant le monde et de l’éclairer. Aujourd’hui, avec le cœur d’un vrai parent, en tant que Vraie Mère, je suis venue éradiquer la souffrance passée de l’Afrique et commencer une nouvelle histoire pour l’Afrique. Mon choix s’est donc porté sur ce pays, le Sénégal. J’ai vu que le Ciel a préparé et élevé des justes pour ce moment particulier. Je prie pour que vous puissiez sentir vivement que le Ciel est avec nous. Aussi, avec l’Afrique, j’ouvre une nouvelle ère, l’ère de la civilisation du Pacifique, qui est une révolution de la culture par le cœur d’amour filial. Je prie pour qu’ensemble, nous puissions aller de l’avant et créer un royaume de Dieu heureux sur la terre où tous les êtres humains sont centrés sur le Parent céleste et Le servent. Aussi, je préconise une route de la paix, partant du cap de Bonne-Espérance, traversant l’Afrique, l’Europe, l’Eurasie et l’Asie, jusqu’à la Corée. Par-là, l’humanité réalisera un royaume de Dieu sur terre rempli de liberté, d’égalité, de paix, d’unification et de bonheur, où la guerre est vaine et il n’y a plus ni haut ni bas. L’Afrique a beaucoup à faire. J’en ai fait ma priorité. Aujourd’hui, en voyant la pollution et la destruction causées par l’ignorance, on se dit que l’avenir de l’humanité est sombre. Je veux voir l’Afrique retrouver son éclat quand Dieu l’a créée. Représentants de toutes les nations, êtes-vous d’accord ? Je prie que vous puissiez aller de l’avant jusqu’au jour où nous réalisons le rêve d’une famille humaine en Dieu en travaillant main dans la main avec moi et avec toutes les nations comme frères et sœurs devant Dieu.

 
 
 
 
 
 
 
 
Aller au haut
JSN Boot template designed by JoomlaShine.com