Le renouveau des Nations unies est un objectif central pour la FPU. Dans le but de soutenir les efforts visant à réaliser les objectifs du Millénaire pour le développement des Nations unies, la FPU encourage une perspective spirituelle du développement humain, incluant des aspects moraux et spirituels, recommandant que les Nations unies s’appuient sur la sagesse des traditions religieuses mondiales pour valoriser les approches que les diplomates utilisent dans la résolution des conflits. Fort heureusement, les plus récentes résolutions de l’Assemblée générale des Nations unies ont également mis en avant le dialogue interreligieux en tant qu’élément important pour promouvoir la paix.  
     

La réunion annuelle du Conseil économique et social de l'ONU (ECOSOC) s'est tenue à Genève du 6 au 9 juillet.

Éminents invités, chers amis, mesdames et messieurs.

C’est un privilège et un honneur d’être ici au siège de l’UNESCO à Paris. J’aimerais d’abord remercier les Délégations permanentes du Sultanat d’Oman, de l’Éthiopie et de la République du Kenya auprès de l’UNESCO, ainsi que nos autres partenaires. La tenue de cet événement doit beaucoup à leurs efforts.

L’humanité est certes une famille, mais une famille divisée. Des institutions internationales comme l’ONU et l’UNESCO sont un peu dans la position de parents dans une famille. Les parents ont pour tâche de guider, de soutenir et d’éduquer, mais aussi de maintenir l’ordre quand il le faut.

Plus de 300 responsables religieux, politiques et de la société civile se sont réunis au siège de l'Organisation des Nations unies, à New York, le 2 décembre, pour célébrer le 60e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme et s’interroger sur la possibilité de mieux répondre à une nouvelle vague de violations des droits de l’homme dans le monde entier. 

Allocution du Dr Hyun Jin Moon, le 2 décembre 2008 au siège de l’Organisation des Nations unies, New York, États-Unis.

Doter les Nations unies d’un conseil interreligieux : l’idée paraissait incongrue voilà quelques années. Pourquoi donc associer les puissances spirituelles aux États pour rechercher la paix ? Or l’actualité montre bien qu’il ne s’agit pas d’un gadget.

« Il faut réformer le Conseil de sécurité des Nations unies pour refléter la réalité du monde telle qu’elle est. »

WASHINGTON, ETAS-UNIS: « De bons rapports avec les États-Unis sont essentiels à la bonne marche de l’ONU », a observé Noel Brown, président des Amis des Nations unies, dans son allocution d’ouverture du Symposium international sur les États-Unis et les Nations unies, le 23 octobre 2007, veille de la Journée des Nations unies.

Aller au haut
JSN Boot template designed by JoomlaShine.com
Sauvegarder
Choix utilisateur pour les Cookies
Nous utilisons des cookies afin de vous proposer les meilleurs services possibles. Si vous déclinez l\'utilisation de ces cookies, le site web pourrait ne pas fonctionner correctement.
Tout accepter
Tout décliner
En savoir plus
Google
Continuer avec Google
Accepter
Décliner
Analytics
Outils utilisés pour analyser les données de navigation et mesurer l'efficacité du site internet afin de comprendre son fonctionnement.
Google Analytics
Accepter
Décliner