Réunion de compte-rendu - Sommet mondial 2020

 

Le samedi 29 février 2019, dans ses bureaux de l’Espace Barrault à Paris, la FPU France a organisé une réunion avec les Ambassadeurs de paix et des participants au Sommet mondial.Devant une soixantaine de participants, le président Jacques Marion a décrit les principaux programmes qui se sont déroulés pendant les cinq jours de l’événement en Corée, rassemblant 2700 participants internationaux venant de 170 nations.(voir le rapport du Sommet mondial 2020) .

Plusieurs participants de la délégation française en Corée ont ensuite pris la parole.

S.E. Toky Andriamanjato, ancien ambassadeur de Madagascar auprès de l'UNESCO, relevant le nombre élevé de participants de haut niveau en Corée, a souligné le potentiel d'un forum d'anciens chefs d'État et de gouvernement, libres de de s'exprimer librement, et l'importance que des chefs religieux puissent ajouter une perspective de valeur dans les débats politiques.

M. Hichem Ben Yaïche, journaliste et rédacteur en chef au magazine New African et dans d'autres médias, a souligné l'occasion unique de rencontres internationales offerte par la Conférence des médias et les divers événements auxquels il a participé lors du Sommet. Il a aussi remarqué combien la Corée était à la pointe de l'innovation technologique dans le domaine des communications.

M. Brice Wete Matouba s'est dit ému de voir le parallèle entre les souffrances expérimentées par les fondateurs de la FPU dans une Corée coloniale et déchirée par la guerre et celle, dans le Congo colonial, du fondateur et des premiers membres de l'Église kimbanguiste, à laquelle sa famille appartient. Il a également réfléchi à l'esprit et au cœur présents dans la culture coréenne, qu'il a pu ressentir derrière l’organisation efficace et sans heurts du sommet.

Le vénérable Michel Thao Chan, président du Cercle de Réflexion des Nations, a rendu compte de la première Conférence sur la science et Dieu qui s'est tenue du 1er au 3 février, dans le cadre du Sommet mondial. Evénement parallèle à la 26e Conférence internationale sur l'unité des sciences, la conférence a réuni d'éminents scientifiques tels que le prix Nobel Luc Montagnier ou le neuroscientifique Mario Beauregard.

M. Yves Champollion, fondateur du logiciel de traduction Wordfast, connu dans le monde entier, a présenté l'Association internationale pour la paix et le développement économique à laquelle il a assisté les 4 et 5 février. Avec des thèmes tels que « Objectifs de l’entreprise et responsabilité sociale », ou « Perspectives de croissance économique et de développement en Asie à l’ère de la civilisation du Pacifique », le projet vise à développer un réseau d'hommes d'affaires et d'investisseurs se consacrant à des projets de paix. L'un des principaux intervenants, l'investisseur américain Jim Rogers, basé à Singapour, a fait part de son espoir de voir la péninsule coréenne devenir un centre de développement économique en Asie après la réunification.

En conclusion, Jacques Marion a résumé la vision des fondateurs pour la FPU en tant que plate-forme couvrant les domaines politique, religieux, universitaire, commercial et médiatique, et a donné un aperçu sur la signification des principes d'interdépendance, de prospérité mutuelle et de valeurs universelles qui sous-tendent cette vision.

Aller au haut
JSN Boot template designed by JoomlaShine.com