2021.2.6 Apports spiritualités
1
Brice Wete-Matouba, conseiller municipal, fondateur et animateur du think-tank « Les Lundis de l’Humain
2
à droite : Martine Goormachtigh, présidente de l’association « Avec et Pour le Mali »
3
à gauche : Jacques Marion, président, FPU Europe & Moyen- Orient
4
Imam Ohtmane Iquioussen, mosquée de Raismes, co-auteur de « La paix soit avec toi / Oui, les religions sont faites pour réunir
5
Ezkan Eskijian, diacre, Eglise apostolique arménienne St-Jacques
6
JH Vanalderwelt, Association interreligieuse pour la paix et le développement
7
Abdel Malik Richard Duchaine,président, association « Mains Ouvertes
8
Bénédicte Suzuki, présidente, association "Femmes au Secours de la Paix"
9
Père Pascal Dame

Plusieurs membres de la FPU-Nord de France, soucieux de l’avenir de leur pays, ont initié une réflexion générale sur la situation de l’hexagone. Ils ont créé le cercle des « Amis épris d’une France respectueuse ». Respect pourquoi ? Tout simplement parce que, sur le chemin vers une France meilleure, il nous semble qu’un premier objectif serait de promouvoir d'abord plus de respect à tous les niveaux. Se respecter d’abord soi-même, puis entre maris et femmes, parents et enfants, entre citoyens et dirigeants, entre religions et spiritualités différentes, et enfin promouvoir davantage de respect pour la nature, notre terre nourricière.

 

De quelle France rêvons-nous ?
Première rencontre, samedi 12 décembre 2020

Ce cycle de réflexion a débuté le samedi 12 décembre 2020 par une rencontre sur le thème  « De quelle France rêvons-nous ? ». Trois personnalités passionnées sont intervenues : Brice Wete-Matouba, conseiller municipal, fondateur et animateur du think-tank « Les Lundis de l’Humain », Martine Goormachtigh, directrice d’école à la retraite et présidente de l’association « Avec et Pour le Mali », et Jacques Marion, président de la FPU-France.

De nombreuses pistes ont été évoquées par les orateurs pour orienter la France vers un meilleur avenir : Identifier les atouts et les faiblesses de la France – Améliorer ce qui existe – Promouvoir les valeurs morales et les relations avec l’étranger – Création de conseils de sages aux niveaux local et national avec des représentants des spiritualités et des ONG – Nécessité de s’interroger sur le sens de la vie, etc. Tous les participants ont émis le souhait de poursuivre cette réflexion.

Apports des spiritualités au vivre ensemble ?
Deuxième rencontre, samedi 6 février 2021

La deuxième rencontre,  axée sur le thème « Apports des spiritualités au vivre ensemble ? », en lien avec la Semaine mondiale de l’harmonie interconfessionnelle instaurée par l’ONU en 2011, s’est déroulée le samedi 6 février 2021.

Trois intervenants motivés ont captivé l’auditoire : Othmane Iquioussen, imam de la mosquée de Raismes et co-auteur de « La paix soit avec toi / Oui, les religions sont faites pour réunir ! », Vazken Eskijian, diacre de l’Eglise apostolique arménienne St-Jacques, et Jean-Henri Vanalderwelt de l’« Association interreligieuse pour la paix et le développement ».  

Les participants ont été heureux de partager leurs témoignages et réflexions personnelles, qui furent très appréciés. Citons le père Pascal Dame, délégué diocésain à l’interreligieux du Nord, Abdel Malik Richard Duchaine, président de l’association « Mains Ouvertes », Bénédicte Suzuki, présidente de l’association « Femmes au secours de la paix », Brice Wete-Matouba, conseiller municipal, Karen Makosso, présidente du « Collectif des organisations de solidarité internationale issues des migrations » et Kheira, réfugiée hébergée avec sa famille par le couple de la FPU-Nord de France, Heidi et Denis Théry.

Tous ont beaucoup apprécié cette rencontre profonde et chaleureuse.

 

Résumé des différentes interventions :

- Les religions nous invitent à nous dépasser, à accueillir sans a priori, à nous entraider et à résoudre les problèmes de la société.
- Elles répondent à un besoin fondamental de chaque être humain
- Les grands principes des religions et ceux de la République étant similaires, encourageons par conséquent les liens entre les politiques et les religieux
- La valeur de la prière et de la méditation - etc.

Que souhaitons-nous pour nos enfants et nos petits enfants ?
Troisième rencontre, mars 2021

Suite à l’engouement suscité lors des deux rencontres précédentes ayant permis à tous de s’enrichir mutuellement et qui encouragent à avancer vers une France et un monde meilleurs, nous sommes heureux de vous convier à notre troisième rencontre. Celle-ci sera axée sur le thème : « Que souhaitons-nous pour nos enfants et nos petits-enfants ? ».

Cliquez ici pour la transcription des interventions.

Pour recevoir l’invitation, nous vous remercions d’envoyer un mail à M. Jean-Paul Jager : jpyjager59@gmail.com

Aller au haut
JSN Boot template designed by JoomlaShine.com