Le dimanche 27 septembre 2020, la Fédération pour la Paix Universelle (FPU) a tenu  son deuxième Rassemblement de l'espoir. L'événement, qui a duré trois  heures, s'est tenu en Corée et a été diffusé en ligne dans le monde entier.

Douze dirigeants mondiaux ont participé au programme, qui comprenait également des représentations artistiques de grande qualité. Selon le président du comité d'organisation, M. Yun Young-ho, deux millions de personnes de 194 nations ont été invitées à  regarder le Rassemblement en ligne, tandis que des millions d'autres l’ont suivi via différentes agences de diffusion et plateformes Internet.

Le dimanche après-midi, à 16 heures (heure de Paris), une émission spéciale présentant des extraits du Rassemblement a été organisée par la FPU Europe - Moyen-Orient pour ceux qui n’avaient pu suivre en direct l'événement de la nuit précédente.

Le thème était axé sur la réalisation d'un monde de paix par l'interdépendance, la prospérité mutuelle et les valeurs universelles. Le rassemblement était censé rappeler aux dirigeants des nations et du monde que le bien-être de l'humanité et le destin de notre planète dépendent  des décisions prises par les dirigeants responsables.

Un message de paix et une prière ont été prononcés par le révérend Munib Younan, évêque émérite de l'Église évangélique luthérienne de Jordanie et de Terre Sainte, ancien président de la Fédération luthérienne mondiale et lauréat du prix Sunhak de la paix 2020, ainsi que par Son Éminence le cardinal Kelvin Edward Felix, archevêque catholique romain de Castries, Sainte-Lucie. Le Dr.Thomas G. Walsh, président international de la FPU, et S.E Goodluck Jonathan, président de la République fédérale du Nigéria (2010-2015), ont prononcé des allocutions de bienvenue. Les coprésidents de l'Association internationale des parlementaires pour la paix, M. Dan Burton, membre de la Chambre des représentants des États-Unis (1983-2013) et M. José de Venecia, président de la Chambre des représentants des Philippines (1992-1998, 2001-2008), ont adressé des félicitations aux participants.

Trois orateurs principaux se sont ensuite succédé : M. José Manuel Barroso, président de la Commission européenne (2004-2014), M. Richard Cheney, vice-président des États-Unis d'Amérique (2001-2009) et S.E Evaristo Carvalho, président de Sao Tomé-et-Principe. Puis la Dr. Hak Ja Han Moon, fondatrice de la FPU, s’est adressée à l’auditoire mondial . Son allocution fut suivie d’un spectacle musical présenté par le célèbre artiste coréen Kim Myung-Gon, ancien ministre de la culture. Le programme s'est terminé par les discours de M. Dan Quayle, vice-président des États-Unis d'Amérique (1989-1993), de S.E Heng Samrin, président de l'Assemblée nationale du Cambodge, et de M. Syed Yusuf Raza Gilani, premier ministre du Pakistan (2008-2014).

L'émission des « Temps Forts du Rassemblement de l’Espoir », diffusée le dimanche après-midi pour le public d'Europe et du Moyen-Orient, incluait une prière musulmane pour la paix de Mme Asmaa Kftarou, du Conseil consultatif des femmes et Envoyée spéciale de l'ONU en Syrie. De plus, des personnalités et des Ambassadeurs de paix de la FPU de la région ont adressé leurs félicitations  à la Fédération pour la paix universelle à l'occasion de son 15e anniversaire et leur ardent soutien au Rassemblement de l'Espoir.

On pouvait citer : la Dr. Elena Drapeko, députée de la Douma, de Russie ; Mme Noshaba Hussain Syed, avocate, du Royaume-Uni ; Mme Tamam Wakkid-Dabbah, directrice d'école, d’Israël ; l'archiprêtre Vladimir Fedorov, du Patriarcat de Moscou de l'Église orthodoxe russe ; Mme Srruthi Lekha Raaja Elango, représentante de la Fédération des Femmes pour la paix dans le monde auprès du Conseil des droits de l'homme de l'ONU à Genève ; la Baronne Sandip Verma, de la Chambre des Lords au Royaume-Uni ; la professeure Viviana Gaballo, de l’université de Macerata, en Italie ; le très Honorable Rév. Riah Abu El-Assal, évêque anglican émérite de Jérusalem ; Mme Carole Stone, fondatrice de la Fondation Carole Stone, du Royaume Uni ; M. Allal Amraoui, membre du Parlement marocain, et son épouse Dr Soumia Guennoun, professeure à l'université Euromed de Fès, au Maroc.

Ces rassemblements seront tenus mensuellement  jusqu’à la fin de l'année. Chaque événement sera axé sur un groupe spécifique de dirigeants : parlementaires, universitaires, entrepreneurs, représentants des médias et responsables religieux.

La FPU prévoit de continuer à organiser le "Rassemblement de l'Espoir", un événement virtuel de niveau mondial, qui rassemble des milliers de dirigeants et de citoyens concernés du monde entier à la recherche de la "Réalisation d'un monde unifié".

Résumés des principaux discours prononcés lors du Rassemblement de l'espoir

H.E. José Manuel Barroso, Prime Minister of Portugal (2002-2004), President of the European Commission (2004-2014).M. José Manuel Barroso, ancien président de la Commission européenne (2004-2014), a parlé des conflits et des problèmes environnementaux et économiques mondiaux qui continuent de se présenter au XXIe siècle. Il a souligné l'importance de s'engager en faveur de la coopération internationale et du multilatéralisme. Le changement climatique, les questions commerciales et les pandémies mondiales exigent tous une réponse internationale, a-t-il déclaré. Les termes que nous utilisons pour parler de ces questions - les qualifiant de « menaces » susceptibles de provoquer une « extinction » - sont inutilement pessimistes. Il est nécessaire de convaincre le monde que ces problèmes peuvent être résolus et que la coopération peut être productive et fiable. Nous devons convaincre le monde que l'espoir est plus fort que la peur, a-t-il conclu.

 

 

Hon. Richard (Dick) Cheney, 46th Vice President of the United States (2001-2009)Le Dr. Richard Cheney, ancien vice-président des États-Unis d'Amérique (2001-2009), a félicité la Fédération pour la paix universelle pour son programme qui rassemble d’illustres orateurs. Le COVID-19 a constitué un grand test de leadership et de coopération au niveau mondial, a-t-il déclaré. Si le système de négociation de bonne foi fondé sur des règles est essentiel, il faut aussi reconnaître que tous les régimes ne fonctionnent pas de cette façon et ne suivent pas nécessairement celles de l'ordre international. La crédibilité est l'une des ressources les plus vitales d'un pays ; pour participer de bonne foi, les pays doivent respecter les engagements et les idéaux qu’ils ont déclarés.

 

 

 

H.E. Evaristo Carvalho, President, Republic of São Tomé and Príncipe S.E. Evaristo Carvalho, président de Sao Tomé-et-Principe, a cité le changement climatique,  les conflits armés et COVID-19 comme étant les principaux défis auxquels les nations et les organisations internationales sont confrontées aujourd'hui.  Il a ré-insisté sur l'importance d'apprendre à vivre ensemble et à surmonter les conflits nationaux et religieux. Il a également souligné l'importance de l'éducation dans le processus de réalisation de la paix, de la prospérité et de la coopération.  Cette éducation doit affirmer la dignité et la valeur de chaque être humain. La famille tient une place centrale dans  l'éducation. L’interaction avec notre famille nous apprend à interagir avec notre communauté et avec le monde. La paix, la prospérité et le bonheur seront une réalité dans un avenir proche si nous pouvons parvenir à une coopération positive.

 

 

Dr. Hak Ja Han Moon, Co-Founder of the Universal Peace FederationDans son allocution, la Dr. Hak Ja Han Moon, co-fondatrice de la Fédération pour la paix universelle, a rappelé que la Corée était sur le point de fêter son « Thanksgiving », du nom de « Chuseok ». La crise du COVID-19 montre la fragilité fondamentale de l'humanité, à la fois notre vulnérabilité physique et celle causée par notre incapacité à coopérer et à nous tolérer mutuellement. Nous sommes dépendants de notre environnement, et pourtant, par la pollution et l'exploitation, nous le détruisons. Nous devons renoncer à l'égocentrisme et à l'avidité et résister à la tentation de nous séparer de nos semblables. Elle s'est adressée au gouvernement et au peuple chinois, exprimant l'espoir que la technologie moderne puisse un jour transformer le désert de Gobi en une forêt verdoyante, prouvant qu'il est possible d'inverser la désertification. Si les ressources que les pays consacrent à l'armement étaient plutôt utilisées pour des investissements sociaux, environnementaux et technologiques, beaucoup de choses pourraient être accomplies. Les bénédictions d'une nation ne sont pas destinées à la seule jouissance de cette nation, a-t-elle dit en référence aux Etats-Unis. En raison du changement climatique, les zones habitables de la terre se réduisent. Dr Moon a demandé à tous de renoncer à l'égoïsme, d'embrasser notre statut d'enfants de Dieu et de commencer à réparer les dommages que l’humanité a causés à l'environnement.

H.E. Dan Quayle, former Vice President of the United States of America (1989–1993)M. Dan Quayle, ancien vice-président des États-Unis d'Amérique (1989-1993), a fait l'éloge du Washington Times pour son engagement continu en faveur d'un journalisme véridique et axé sur les valeurs. Il a fait l'éloge de l'engagement de la FPU en faveur des valeurs universelles. Le message que nous formons une seule famille unie en Dieu est la clé pour comprendre comment avancer vers la paix. La guerre froide a pris fin, pendant son mandat de vice-président, grâce à l’engagement international de son gouvernement en faveur de la liberté et d'une résolution pacifique du problème. De même, la division actuelle de la péninsule coréenne peut être résolue pacifiquement  afin d’amener la sécurité et la prospérité pour tous. Il a appelé l'auditoire à construire un nouveau mouvement pour la paix, aligné sur les idéaux du Créateur.

 

 

Hon. Heng Samrin, President of the National Assembly of CambodiaL'Honorable Heng Samrin, président de l'Assemblée nationale du Cambodge, a félicité la co-fondatrice de la FPU, Dr. Moon, d’avoir ouvert ce forum aux politiciens, aux responsables  religieux et aux membres de la société civile pour discuter des solutions aux défis mondiaux. « Le Cambodge a su être réactif face à la crise du COVID-19 et a réussi à contrôler la maladie sans un seul décès », a-t-il dit. « Le rôle des parlements est accru en temps de crise, et la crise actuelle ne fait pas exception à la règle. Les parlements doivent se préparer au difficile processus de reprise, en reconnaissant les nombreuses possibilités qui s'offrent à eux quant à la manière dont cette reprise se déroulera, et à la relance du commerce et des voyages internationaux ».

 

 

 

H.E. Syed Yusuf Raza Gilani, Prime Minister of Pakistan (2008–2014)S.E. Syed Yusuf Raza Gilani, Premier ministre du Pakistan (2008-2014), a déclaré qu’il s'agissait d'un moment critique de l'histoire, et que les leçons tirées de cette expérience façonneront le siècle à venir. En tant que survivant du coronavirus lui-même, il a qualifié sa bataille contre la maladie, bataille que tant de personnes ont perdue, d'expérience forçant l’humilité, ajoutant que la crise nous offre l'opportunité de comprendre les liens qui nous attachent en tant qu’êtres humains. Il a parlé avec fierté de la réponse du Pakistan à la crise sanitaire et économique, ainsi que de la bravoure et du sacrifice des médecins et des infirmières de son pays. Il a appelé à la restructuration de la dette des petits pays qui ont dû emprunter pour faire face à la pandémie  et demandé instamment que le vaccin du COVID-19, lorsqu'il sera disponible, soit fourni gratuitement.

Aller au haut
JSN Boot template designed by JoomlaShine.com