Banner

Open menu

01-he-boris-tadic_52305081622_o
S.E. Boris Tadić, Président (2004-2012), Serbia
02-hon-neziha-labidi_52306267613_o
l'Hon. Néziha Labidi, Ministre des Femmes, de la Famille et des Enfants, Tunisie (2016-2020)
03-hon-grigore-novac_52305807051_o
l'Hon. Grigore Novac, Membre du Parlement, Moldavie
04-he-jose-manuel-barroso_52305081567_o
S.E. Jose Manuel Barroso, Président de la Commission européenne (2004-2014), Premier Ministre du Portugal (2002-2004)
05-he-yves-leterme_52306318699_o
S.E. Yves Leterme, Premier ministre de Belgique (2009-2011)
06-he-ehud-olmert_52306318744_o
S.E. Ehud Olmert, Premier ministre d'Israel (2006-2008)
07-he-dominique-de-villepin_52306333570_o
S.E. Dominique de Villepin, Premier ministre de France (2005-2007)
08-he-romano-prodi_52305081552_o
S.E. Romano Prodi, Italie, Premier Ministre (2006-2008) et Président de la Commission européenne (1999-2004)
09-he-jose-maria-aznar_52305807081_o
S.E. José María Aznar, Premier Ministre (1996-2004), Espagne
10-he-albin-kurti_52306318779_o
S.E. Albin Kurti, Premier Ministre du Kosovo
11-he-ilir-meta_52305807106_o
S.E. Ilir Meta, Président, Albanie
12-dr-massimo-introvigne_52306333335_o
Dr. Massimo Introvigne, Directeur général, CESNUR (Centre d'études sur les nouvelles religions)
13-hon-jan-fige_52305806991_o
Dr. Jan Figel, Commission européenne (2004-2009) et envoyé spécial de la Commission européenne pour la promotion de la liberté de religion et de conviction en dehors de l'Union européenne (2016-2019)
14-mr-jacques-marion_52306333375_o
Mr. Jacques Marion, co-président, FPU Europe & Moyen Orient
15-dr-saemira-gjipali-pino_52306333320_o
Présidente de l'IAAP, ancienne vice-Ministre de l'éducation et de la santé, Albanie
16-dr-barthelemy-courmont_52305081407_o
Dr. Barthélémy Courmont, Chercheur principal à l'Institut des relations internationales et stratégiques (IRIS), France
17-dr-vladimir-petrovsky_52306333250_o
Dr. Vladimir Petrovsky, chercheur principal, Centre Russie - Chine, Institut d'études d'Extrême-Orient, Académie russe des Sciences, Russie
18-hon-senida-mesi_52306318609_o
l'Hon. Senida Mesi, vice-Première ministre (2017-2019), Albanie
19-dr-nuno-andre_52306267528_o
Dr. Nuno André, Professeur and chercheur, Université nouvelle de Lisbonne, Portugal
20-mr-ventzeslav-sabev_52306318509_o
Mr. Ventzeslav Sabev, Eglise orthodoxe bulgare,Suisse; Vice-president, Appel spirituel de Genève, Suisse
21-dr-gennady-shipov_52306318494_o
Dr. Gennady Shipov, membre de l'Académie russe des Sciences natuelles
22-dr-martin-ramirez_52306267448_o
Dr. Martin Ramirez, Président, Fondation CICA Internationale
23-he-mohamed-elbaradei_52307747059_o
S.E. Mohamed El Baradei, vice-Président d'Egypte (2013); Directeur-général, Agence internationale de l'énergie atomiqueI (AIEA) (1997-2009)
24-dr-doudou-diene_52307823269_o
Dr. Doudou Diene, ancien Directeur du bureau de l'Unesco auprès de l'ONU à New-York. Rapporteur, Fondation pour la mémoire de l'esclavage,France
25-mr-michele-pavan-cropped_52307422432_o
Mr. Michele Pavan, PDG, MInter group - Conseiller, Renseignement et sécurité, Italie
26-dr-anna-grichting-cropped_52308613108_o
(à droite) Dr. Anna Grichting, Professeure, Architecture de paysage et d'aménagement urbain, Suisse, avec l' Hon. Néziha Labidi, Ministre des Femmes, de la Famille et des Enfants, (2016-2020), Tunisie; and Mme. Carolyn Handschin, vice-Présidente, Fédération des Femmes pour la Paix Mondiale (FFPM)
27-hon-abdelmajid-fassi-fihri_52307491917_o
Hon. Abdelmajid Fassi Fihri, Membre du Parlement, Maroc

Cliquez ici for une sélection de photos de l'ensemble du sommet
Cliquez sur les liens ci-dessous pour les vidéos des sessions
Sessions I et II
Sessions III et IV - Cérémonie d'Ouverture
UPF Délégation d'enquête
Session V - Liberté religieuse
60ème anniversaire des Little Angels
Session VI - Symposium international
Assemblée AIPD

10ème Anniversaire du décès de Dr. Sun Myung Moon

 

Le Sommet des dirigeants mondiaux de la FPU aborde la réconciliation coréenne, la liberté religieuse et les nouvelles alliances de paix en Afrique et dans le monde

Hommage au premier ministre Shinzo Abe disparu le 8 juillet 2022

Séoul, Corée - Les dirigeants mondiaux présents au Sommet 2022 et à la Conférence des dirigeants de la Fédération pour la paix universelle (FPU) ont affirmé leur soutien à la consolidation de la paix dans toutes les nations, en particulier dans la péninsule coréenne. Dans l'une des sessions, a également été abordé le droit universel à la liberté religieuse. Un appel a été lancé pour une meilleure éducation des jeunes en Afrique, qui émerge comme une puissance mondiale.

Plus de 1 000 dirigeants mondiaux des 157 nations ayant des relations diplomatiques avec la Corée du Nord ou du Sud ont participé à la conférence du 11 au 15 août 2022, soit en personne au Lotte Hotel World, soit virtuellement, pour discuter du thème "Vers la paix dans la péninsule coréenne : vers une culture mondiale de la paix".

Dans son discours de bienvenue, le président de la FPU, M. Thomas G. Walsh, a exprimé l'espoir que l'objectif et la vision de la paix dans la péninsule coréenne soient portés à un niveau plus large, et que bientôt "le monde divisé soit réconcilié en une seule humanité et une culture mondiale de la paix".

Discours du Dr Walsh à la session d'ouverture Session d'ouverture en personne et virtuelle

En plus d'appeler à la paix, les dirigeants ont exprimé leurs profondes condoléances pour la perte du premier ministre japonais Shinzo Abe. La FPU a offert une vidéo et un hommage floral.

Le cheikh Mansour Diouf, de la confrérie des Mourides au Sénégal, a partagé ses profondes réflexions, exprimées également par de nombreux responsables religieux. Nous sommes censés être des frères. ... Mon grand-père disait que la seule chose dont les gens ne peuvent se passer, c'est la paix."

La réconciliation coréenne a été un thème majeur, en raison de la passion des cofondateurs de la FPU, le révérend Dr Sun Myung Moon et la Dr Hak Ja Han Moon, nés dans ce qui est aujourd’hui la Corée du Nord. En 1991, le révérend Moon, anticommuniste, s'est rendu à Pyongyang pour rencontrer le dirigeant communiste nord-coréen Kim Il Sung. Les deux hommes se sont embrassés comme des frères et ont accepté de lancer ensemble divers projets . Cette unité souligne l'espoir d'apporter la paix aux 80 millions d'habitants de la péninsule coréenne, malgré des décennies de division, a déclaré le Dr Michael Jenkins, président de la FPU internationale.

Pourtant, des signes décourageants existent. Cette année, la Corée du Nord a lancé 31 missiles ; elle menace de mettre fin au moratoire de l'ère Trump sur les lancements de missiles balistiques intercontinentaux et les essais nucléaires, et ne montre aucun intérêt pour des pourparlers avec Washington, a déclaré l'ancien premier ministre canadien Stephen Harper.

Dans une vidéo, l'ancien président américain Donald Trump a déclaré que son administration s'efforçait d'abord de "nous tenir à l'écart de la guerre", puis de rechercher une percée. Cela a conduit à la stratégie consistant à exercer "le maximum de pression " sur la Corée du Nord tout en offrant "un rapprochement et un engagement sans précédent" à la nation.

S.E. Stephen Harper, ancien Premier ministre, Canada Message en vidéo de l' ancien Président des Etats-Unis Donald Trump

Dans le cadre de la conférence, la FPU Internationale, avec la participation du Washington Times, a organisé une délégation d'enquête pour la paix dans la péninsule coréenne avec des officiels américains et des dirigeants sud-coréens. L'un des sujets de conversation était axé sur "les plans audacieux pour amener la Corée du Nord à un rapprochement", a déclaré l'ambassadeur américain Joseph DeTrani, envoyé spécial aux pourparlers à six avec la RPDC (2003-2006).

L'idéalisme doit être ancré dans le réalisme et le dialogue ainsi que la préparation militaire doivent aller de pair, a déclaré l'ambassadeur Harry Harris, un amiral de la marine qui a été ambassadeur des États-Unis en Corée du Sud de 2018 à 2021. Je suis encouragé, a-t-il ajouté, par le fait que le président sud-coréen Suk-yeol Yoon a l'intention de faire de l'alliance entre les États-Unis et la Corée du Sud la pièce maîtresse de sa politique étrangère, car cela signifie un rapprochement avec le Japon ainsi que la disponibilité opérationnelle.

Il faudra tous les éléments du pouvoir - diplomatique, renseignement, militaire, économique - pour emmener la péninsule coréenne à une réunification pacifique, a déclaré le général (retraité) Walter Sharp, qui a dirigé les forces américaines, le commandement des Nations unies ainsi que celui des forces combinées américano-sud-coréennes (2008-2011).

M. Alexandre Mansourov, professeur adjoint à l'Edmund Walsh School of Foreign Studies de l'université de Georgetown aux États-Unis, a déclaré que le silence de la Corée du Nord sur le dialogue était "inquiétant", mais a salué la "remarquable solidité"de nos alliances avec les puissances régionales.

Le Dr Subash Kaji Shrestha, secrétaire général adjoint de l'Institut régional asiatique des idées du Juche au Népal, a déclaré que la Corée du Nord cherche une réunification pacifique, mais basée sur l'humanisme universel - et sans l'ingérence de puissances étrangères. L'accord de Panmunjom de 2018 visait une réunification sur les principes et l'esprit de "Par notre seule nation", a déclaré le Dr Shrestha, mais les relations inter-coréennes actuelles sont maintenant ramenées à l'époque précédant la publication de cet accord. Nous qui sommes réunis ici au sommet de la FPU devrions faire de notre mieux pour comprendre la situation, a déclaré le Dr Shrestha, ajoutant que la FPU est très appréciée pour ses initiatives de paix diplomatiques Track II sur la péninsule coréenne.

l'Hon. Grigore Novac, membre du Parlement, Moldaviea S.E. Boris Tadić, Président de la Serbie (2004-2012) l'Hon. Neziha Labidi, Tunisian minister of women, family and children (2016-2020)

Le sommet du 11 au 15 août s'appuie sur la résolution de Séoul 2022, signée en février lors du Sommet mondial 2022 de la FPU par l'ancien secrétaire général des Nations Unies Ban Ki-Moon, président du Think Tank 2022 de la FPU, et le premier ministre du Royaume du Cambodge Samdech Hun Sen. Cette résolution appelle la Corée à devenir une nation à deux États, "une péninsule, un peuple et une culture".

La résolution de Séoul jette les bases d'un futur accord mondial pour être une planète, une humanité et une culture de paix mondiale", a déclaré le président de la FPU, Thomas G. Walsh.

Le Dr Siphana Sok, directeur de l'Asian Vision Institute, un groupe de réflexion cambodgien qui travaille à l'avancement de la résolution de Séoul, a déclaré qu'avec d'autres, ils ont élaboré une Charte universelle de la paix basée sur les principes fondamentaux de coexistence pacifique, de respect mutuel, de tolérance, d'unité dans la diversité, de non-ingérence et de règlement pacifique des différends. Le Dr Sok a lu une lettre de félicitations du Premier ministre Hun Sen, qui a appelé les membres de la FPU à poursuivre sans relâche leur mission de paix.

S.E. Muhammadu Buhari, président du Nigeria, a également envoyé une lettre de remerciement à la Dr Hak Ha Han Moon et a encouragé les participants à travailler pour la paix.

Le vice-président de Taïwan, M. Lu Hsiu-lien (2000-2008), a invité les dirigeants mondiaux à "faire un autre miracle" - en aidant Taïwan à rester à l’état des "parents éloignés et voisins proches" - et à dissuader la République populaire de Chine de sa politique "d'une seule Chine".

Autres points forts du sommet 2022 et de la conférence sur le leadership :

Ambassadeur Joseph DeTrani, Etats-Unis, envoyé spécial, Pourpalers à six avec la RPDC (2003-2006) Le 40th Anniversaire du Washington Times

Le 40e anniversaire du Washington Times

M. Thomas P. McDevitt, président du conseil d'administration,  M. Christopher Dolan, président et rédacteur en chef, et M. Charles Hurt, éditorialiste en chef, ont évoqué l'impact du Washington Times et de son attachement à l'exactitude des informations et aux idéaux de liberté, de croyance et de valeurs familiales. Le Washington Times, en tant qu'"invité dans votre maison", ne se moquera jamais de vous ou de votre foi, a déclaré M. Dolan. Le  journal a également organisé une réunion à l'Assemblée nationale pour les parlementaires coréens et américains afin de partager leurs points de vue sur la péninsule et la coopération entre la Corée et les États-Unis.

Le 60e anniversaire des Petits Anges (the Little Angels)

Les participants à la conférence ont été émerveillés par la magnifique représentation artistique donnée par le ballet folklorique des Petits Anges de Corée du Sud. De renommée mondiale, ce ballet a été fondé par le révérend et la Dr. Moon.  La Dr Hak Ja Han Moon, connue en tant que Mère de la Paix, était présente. Elle a exprimé sa gratitude et son amour pour les enfants et les dirigeants mondiaux.

Remise des doctorats Honoris aux fondateurs de la FPU par l'Université de la Paix were presented to UPF’s co-founders by the University for Peace Le 60th Anniversaire des Petits Anges

Les Doctorats Honoris Causa

En reconnaissance de leur dévouement infini à l’établissement d'un monde de paix durable, des doctorats honoris causa ont été remis aux cofondateurs de la FPU par l'Université pour la paix. Le Dr Francisco Rojas Aravena, recteur de l'Université pour la paix, a remis les diplômes à la Dr Moon. L'Université pour la paix a été créée par les Nations Unies sous la direction de l'ancien président du Costa Rica, S.E. Rodrigo Carazo, qui était un ami proche des fondateurs et un ambassadeur de paix actif de la FPU. S.E. Carazo a été un membre fondateur de l'Association pour l'unité de l'Amérique latine (AULA) et du Conseil du sommet pour la paix mondiale.

La protection de la liberté religieuse dans le monde

Dans une vidéo, l'ancien vice-président américain Mike Pence a déclaré que la liberté religieuse était la "première des libertés" car elle est "le fondement de la véritable grandeur nationale".

La liberté religieuse est le sujet le plus important de la planète, a déclaré le président de la Chambre des représentants des États-Unis, M. Newt Gingrich (1995-1999). Elle présuppose l'existence de Dieu, déclare que les droits de l'homme sont donnés par Dieu et non par les hommes, et constitue la base de la liberté, a-t-il dit.

La liberté religieuse est la clé des préoccupations de sécurité, a déclaré le secrétaire d'État américain Mike Pompeo (2018-2021), rappelant qu'il laissait sa Bible ouverte sur son bureau pour s'en inspirer. Les nations qui menacent les autres, comme la Chine et l'Iran, a-t-il dit, ont aussi des emprises mortelles sur les libertés religieuses.

S. E. Mike Pompeo, Secrétaire d'état (2018-2021) La Pasteure  Paula White-Cain de the City of Destiny Church  

Depuis le Japon, M. Norishige Kondo, avocat de la Fédération des familles pour la paix et l'unification mondiale (FFWPU), a parlé de la situation surréaliste des médias nationaux japonais qui transfèrent la responsabilité de l'assassin du Premier ministre Shinzo Abe à la FFWPU. Il a déclaré que les mêmes opposants à la FFWPU qui alimentent ce point de vue médiatique ont commis des violations des droits de l'homme contre 4 300 membres de la FFWPU par le biais d'enlèvements forcés, d'enfermements et de conversions. En 2014, cette histoire d'abus a été portée devant le Comité des droits de l'homme des Nations Unies, qui a demandé au gouvernement japonais de prendre des mesures pour y mettre fin. Mais il existe effectivement une grave crise de la liberté religieuse dans notre pays, a déclaré M. Kondo.

M. Toru Goto, membre de la FFWPU, a été séquestré par sa famille pendant 12 ans et hospitalisé pendant 50 jours pour malnutrition après avoir été libéré. Il a porté plainte contre ses ravisseurs, mais aucune arrestation ni enquête n'a eu lieu. Il a alors intenté un procès civil et a obtenu un important dédommagement. Les attaques médiatiques actuelles contre la FFWPU lui font craindre que cette drogue toxique que sont l'enlèvement, la séquestration et la conversion forcée ne refasse surface, malgré les garanties constitutionnelles japonaises des droits fondamentaux de l'homme et de la liberté de religion.

l'Hon. Ján Figeľ, envoyé spécial pour la promotion de la liberté de religion et de conviction, Union européenne (2016-2019) Dr. Massimo Introvigne from Italy, managing director of the Center for Studies on New Religions

Alors que 84 % de la population mondiale revendique une appartenance religieuse, 79 % vivent dans des pays où les obstacles à la liberté de religion sont élevés ou très élevés, a déclaré l'honorable Ján Figel, envoyé spécial pour la promotion de la liberté de religion, Union européenne (2016-2019).

Les préjugés religieux génèrent trois maux : l'intolérance, la discrimination et la persécution, a déclaré le Dr Massimo Introvigne (Italie), directeur général du Centre d'études sur les nouvelles religions.

Les autres intervenants de la session sur la liberté religieuse étaient la pasteure Paula White-Cain de l'église City of Destiny, l'évêque Don Meares de la cathédrale Evangel, tous deux des États-Unis, et M. Hee-Taek Chung, président du journal Segye Ilbo de Séoul.

Tout au long du Sommet 2022 et de la Conférence des dirigeants mondiaux, des orateurs de renom ont participé ou envoyé des messages vidéo, notamment : Le président sénégalais Macky Sall ; S.E. José Manuel Barroso, président de la Commission européenne (2004-2014) ; l'honorable Dan Burton, membre du Congrès américain (1983-2013) ; M. Jim Rogers, président de Beeland Interests ; S.E. Boris Tadi, président de la Serbie (2004-2012) ; S. E. Yves Leterme, premier ministre de Belgique (2008, 2009-2011) ; S.E. Ehud Olmert, premier ministre d'Israël (2006-2009) ; Mme Neziha Labidi, ministre tunisienne de la femme, de la famille et de l'enfance (2016-2020) ; M. Germán Blanco Álvarez, sénateur, Colombie ; l’honorable Grigore Novac, membre du Parlement, Moldavie ; le professeur Sunaina Singh, vice-chancelier, Université de Nalanda, Inde ; Mme Adi Koila Nailatikau, première dame de Fidji (2009-2015) ; S.E. Johnson Toribiong, président de Palau (2009-2013) ; Mme Patricia Terrazas Baca, membre du Parlement mexicain ; Dr. Ann Higgins, présidente du Congrès mondial de la danse, Bahamas ; M. Dave Laksono, membre du Parlement indonésien ; et M. Ross Robertson, membre du Parlement néo-zélandais (1987-2014).

L'Afrique  : engagements en faveur de la paix, de l'éducation des jeunes et de la coopération religieuse.

S.E. Brigi Rafini, ancien Premier ministre(2011-2020) puis sécretaire exécutif du CEN-SAD et ancien Premier ministre du Nigéria Senegal’s President Macky Sall addressing the summit by video  

La puissance croissante de l'Afrique - où l'âge moyen est de 20 ans - offre des possibilités en matière d'éducation, d'emploi, d'encouragement de la paix et de protection de l'environnement, notamment contre la désertification. C'est un impératif pour nous : nous devons former notre jeunesse pour qu'elle prenne résolument son destin en main, a déclaré S.E. Brigi Rafini, secrétaire exécutif de la Communauté des États sahélo-sahariens (CEN-SAD) et ancien Premier ministre du Niger.

La CEN-SAD compte 25 États membres, soit 650 millions de personnes couvrant environ la moitié du continent, et est l'une des huit communautés économiques régionales qui composent l'Union africaine, aujourd'hui dirigée par le président sénégalais Macky Sall. Plus tard, lors d'une conférence internationale des jeunes leaders, 25 ministres de la jeunesse du Malawi, du Nigeria, d'Eswatini, du Cap-Vert, de Somalie, de la République démocratique du Congo et du Niger, ainsi que des jeunes leaders du monde entier, ont discuté de l'importance de la formation professionnelle et de l'éducation du caractère pour la jeunesse africaine. Cette discussion a été suivie par la signature d'un accord visant à éduquer "la jeunesse pour la paix". L'événement comprenait également la remise d'un doctorat honorifique à S.E. Brigi Rafini par l'Université Sun Moon.

Dans une autre assemblée, organisée par l'Association interreligieuse pour la paix et le développement (IAPD), avec des représentants des 54 nations membres de l'Union africaine, a été abordé la question des religions africaines et de la spiritualité. La Dr Hak Ja Han Moon a délivré un message dans lequel elle a souligné qu'il était important de  travailler ensemble. S'il vous plaît, rejoignez-moi pour restaurer ce monde dans son état originel de la création, afin que nos descendants n'aient pas à s'inquiéter de l’avenir mais aient de l'espoir. Accomplissons cela de nos propres mains.

Imboni Dr Uzwi-Lezwe Radebe, fondateur de la Revelation Spiritual Home en Afrique du Sud, s'est joint à Mgr Daniel Okoh, président de la Christian Association of Nigeria, à l'honorable Issaka Sourwema, ministre des affaires religieuses et coutumières du Burkina Faso, à S.E. Rev. Nevers Mumba, fondateur de la National Christian Coalition en Zambie, et le Dr Nokuzola Mndende, président national du Council of African Religion en Afrique du Sud, pour discuter d'une résolution visant à protéger la liberté religieuse en Afrique et à reconnaître officiellement l'AIPD. Cette résolution a été signée par la suite.

La Conférence académique internationale

Organisée par la Fondation académique Hyojeong et l'Association internationale des académiciens pour la paix (AIPP), la Conférence académique internationale s'est concentrée sur le thème "Le chemin vers la paix et l'unification". Des panélistes ont commenté de nombreuses initiatives visant à construire un monde pacifique que les co-fondateurs de la FPU ont fait avancer, en particulier dans les domaines de la réunification de la Corée, de la science, du mouvement des femmes, de la famille, de l'éducation, des médias et de l'économie.

Résolutions

Les participants au Sommet ont été invités à signer trois engagements : la résolution pour une Charte universelle de la paix ; la résolution pour l'établissement d'un conseil consultatif IAPD-Afrique en partenariat avec l'Union africaine (pour promouvoir la coopération interconfessionnelle en Afrique) ; et une déclaration sur la valeur universelle de la liberté religieuse (pour protéger le droit absolu à la liberté de croyance pour tous les peuples).

De plus, un protocole d'accord a été signé entre la Communauté des États sahélo-sahariens (CEN-SAD), la FPU, l'Association internationale des jeunes et des étudiants pour la paix (IAEP) et la Sunhak Educational Foundation afin de développer la formation professionnelle et l'éducation du caractère pour la jeunesse africaine.

Le 14 août, un programme distinct s'est tenu à l'extérieur de Séoul, au HJ Global Arts Center, avec plus de 30 000 participants, pour commémorer le 10e anniversaire du décès du révérend Dr Sun Myung Moon, " un pionnier de la paix et de la réunification ", selon les mots du Dr Yun Young-ho, directeur général international de la FPU. Quelque 86 hommages floraux et de nombreux messages ont été envoyés par des dirigeants du monde entier.  Le leader suprême nord-coréen Kim Jong Un a également adressé ses félicitations :  "Le révérend Moon a œuvré pour la paix dans le monde... et ses réalisations et son héritage resteront gravés dans les mémoires. ... Nous souhaitons prospérité et succès à la Fédération internationale de la famille et à la FPU".

Les événements marquant le 10e anniversaire du décès du révérend Sun Myung Moon se sont déroulés avec succès malgré les différents défis liés aux restrictions du Covid et au mauvais temps en Corée. Dans l'ensemble, la conférence a suscité un élan positif pour maintenir et poursuivre l'héritage de paix initié par les cofondateurs ainsi que les partenariats dans la recherche des solutions aux problèmes les plus cruciaux de notre monde.

Follow on Facebook Follow on Youtube
Sauvegarder
Choix utilisateur pour les Cookies
Nous utilisons des cookies afin de vous proposer les meilleurs services possibles. Si vous déclinez l'utilisation de ces cookies, le site web pourrait ne pas fonctionner correctement.
Tout accepter
Tout décliner
En savoir plus
Google
Continuer avec Google
Accepter
Décliner
Analytics
Outils utilisés pour analyser les données de navigation et mesurer l'efficacité du site internet afin de comprendre son fonctionnement.
Google Analytics
Accepter
Décliner