Aller au contenu

1er Rassemblement mondial pour la paix dans la péninsule coréenne

  • Screen Shot 2021-12-04 at 4.40.21 PM (2)
  • Screen Shot 2021-12-04 at 4.39.57 PM (2)
  • Screen Shot 2021-12-04 at 4.38.54 PM (2)
  • Screen Shot 2021-12-04 at 6.38.48 PM (2)
  • Screen Shot 2021-12-04 at 5.09.21 PM (2)
  • Screen Shot 2021-12-04 at 5.10.29 PM (2)
  • Screen Shot 2021-12-04 at 5.26.11 PM (2)
  • Screen Shot 2021-12-04 at 5.32.53 PM (2)
  • Screen Shot 2021-12-04 at 5.06.33 PM (2)
  • Screen Shot 2021-12-04 at 5.12.55 PM (2)
  • Screen Shot 2021-12-04 at 6.04.50 PM (2)
  • Screen Shot 2021-12-04 at 6.36.48 PM (2)
  • Screen Shot 2021-12-04 at 4.40.28 PM (2)

Le 5 décembre 2021, au Centre mondial de la paix Cheongshim, situé à une trentaine de kilomètres de Séoul (Corée), s’est tenu le Rassemblement mondial de prière de fin d’année pour  demander à Dieu d’apporter la guérison, la restauration et la paix dans la péninsule coréenne, divisée depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Plus d’un million d’artisans de paix du monde entier ont participé à cet évènement, parrainé par la FPU, en présentiel et en ligne.

Le Dr Young-ho Yun, secrétaire général du siège international de la FFWPU, a officié en tant que maître de cérémonie. Le Dr Yun a déclaré : Les deux Corées restent divisées mais la séparation est basée sur des décisions humaines. Il convient alors d’appliquer une approche centrée sur Dieu. Il a rappelé au public que c’est le 6 décembre 1991, il y a 30 ans, que les fondateurs de la FPU ont rencontré le Président nord-coréen Kim Il Sung et ont ouvert la porte à la réunification pacifique de la péninsule.

Le Dr Yun a annoncé que la FPU organisera le Sommet mondial 2022 à Séoul, en Corée, du 10 au 14 février 2022, sur le thème “Vers la paix dans la péninsule coréenne”. Le Sommet rassemblera un million de personnes, avec des représentants de 157 pays ayant noué des liens diplomatiques avec les deux Corées.

Ensuite, les participants du monde entier ont pu suivre une cérémonie de l’Eau d’Unité ainsi que des prières des responsables interreligieux. Quarante-deux responsables religieux ont participé sur scène à cette cérémonie.

Le discours de bienvenue a été prononcé par la pasteure Paula White, télévangéliste, présidente de Paula White Ministries, conseillère spirituelle de l’ancien Président américain Donald Trump. Elle a déclaré : Je suis honorée de participer à ce rassemblement de prière historique pour l’unification de la péninsule coréenne. La pasteure White a expliqué le mot grec, apokatastasis, qui signifie, “restauration”, pour décrire l’œuvre de Dieu. Je crois que Dieu est en train de restaurer et de reconstituer Son peuple selon Son idéal originel. Elle a également comparé cette époque à celle où Josué a conduit le peuple à marcher autour des murs de Jéricho. De même, si les dirigeants religieux sont unis, nos prières monteront au ciel comme un grand cri et les murs construits par l’homme qui nous divisent s’écrouleront.

Des courts messages vidéo de félicitations sont parvenus du monde entier, notamment :

– L’Honorable Newt Gingrich, ancien président de la Chambre des représentants des États-Unis, qui a exprimé son espoir d’une unification de la Corée.

S.E. Goodluck Jonathan, ancien président de la République du Nigeria, qui a déclaré : Cette assemblée de prière est très louable. C’est ce dont le monde a besoin maintenant. Œuvrons pour une paix durable.

Des messages sincères en faveur de la réunification pacifique ont été reçus de la part de nombreux responsables religieux éminents :

– l’Evêque Charles A. Hall, pasteur fondateur, prélat de Christian Ministries Far East, Japon

– Le Prêtre principal Yoshihko Kaminaga, pasteur chrétien, Japon 

– l’Archevêque Chrysostomos Celi, archevêque métropolitain de l’Église orthodoxe d’Équateur et d’Amérique latine 

– l’Evêque Luiz Edson, fondateur, Église des fondateurs mariés, Brésil 

M. Humahyun A. Muhgal, Critique islamique et journaliste international, Japon   

Prof. Singh Sahib Manjit Singh, responsable sikh de l’État du Punjab, Inde    

M. Dharmacharya Keshab Prasad Chaulagain, secrétaire, Conseil interconfessionnel du Népal   

Pasteur Pavel Levushkan de l’Église luthérienne de Lettonie   

Mme Seema Khan, présidente de la Nepal Muslim Women Welfare Society, Népal    

Père Albert Smith, prêtre catholique romain, paroisse de Soufrière, Sainte-Lucie   

Évêque Joseph Atherly, Église de l’Union chrétienne des Caraïbes, Barbade  

Mme Mariam Kovaleva, membre du Conseil des oulémas (érudits islamiques)  

Rabbin Akiva Simja Fishman, Rabbin de la communauté juive du Nicaragua

Au cours de cet émouvant rassemblement de prière, trois spectacles pour la paix, dont le célèbre ballet folklorique des Petits Anges de Corée du Sud et la troupe Art Bul-I, ont offert un très beau spectacle qui a touché profondément le cœur des participants.

D’autres éminents responsables mondiaux , représentant plus de 80 confessions dans les 157 pays ayant noué des relations diplomatiques avec les deux Corée, ont exprimé en vidéo des messages de paix et d’espoir pour une Corée unifiée :

(Protestantisme) L’évêque Munib Younan, ancien président de la Fédération luthérienne mondiale et lauréat du prix Sunhak pour la paix (2020), a souligné que la Corée est une nation majoritairement chrétienne unique en Asie. Il a appelé la société civile et les organisations confessionnelles à agir.

(Catholicisme) Son Éminence le cardinal Kelvin Felix, archevêque émérite de Castries, en Dominique, a prié pour que les deux Corées vivent et travaillent ensemble comme deux poumons d’un même corps… Que la paix et l’harmonie soufflent entre nous car telle est Sa mission qui nous incombe.

(Catholicisme) Monseigneur Jacques Gaillot, évêque catholique de Partenia, France, a prié pour que nous puissions, avec les fils et les filles d’Abraham et d’autres croyants ainsi qu’avec tous les hommes de bonne volonté, abattre les murs qui séparent et supprimer les obstacles qui empêchent le progrès.

Cliquez ici pour le message de Monseigneur Jacques Gaillot lors du Rallye de prière pour la paix

(Islam) Prof. Dr K.H. Nassarudin Umar, Grand Imam, Istiqlal, Mosquée Nationale, Indonésie, a déclaré que le problème de la péninsule affecte toute la région, par conséquent, nous devons tous travailler ensemble pour résoudre le ressentiment et apporter la paix à la nation, à la région et à la péninsule coréenne.

(Shintoïsme) Le révérend Tokushu Murei, représentant le shintoïsme japonais, a offert une prière pour que les nations divisées de la péninsule ne fassent qu’une.

(Hindouisme) Sri Sri Ravi Shankar Gurudev, fondateur de la Fondation Art of Living, une ONG humanitaire et éducative à Bangalore, en Inde, a déclaré : Chaque fois qu’il y a une harmonie dans la diversité, il y a la paix. Il a exprimé sa gratitude envers ceux qui apportent la paix et le sourire sur les visages de la famille coréenne. Célébrons la famille mondiale unique”.

(Église de la Révélation) Le prophète Samuel Radebe, fondateur et chef de l’Église de la Révélation en Afrique du Sud, a déclaré que 10 millions de personnes en Afrique ont rejoint ce mouvement pour prier pour la réunification de la péninsule coréenne. La façon de surmonter les défis auxquels nous sommes confrontés commence lorsque nous invitons le Parent céleste dans nos cœurs.

M. Khy Sovanratana, recteur par intérim de l’Université bouddhiste Preah Sihanouk Raja, Royaume du Cambodge, a témoigné de l’importance de l’unité entre les responsables religieux et souhaite de tout coeur que la réunification de la péninsule coréenne puisse être réalisée bientôt.

Le Dr Yun a remercié les responsables religieux d’être allés au-delà de leurs religions et d’avoir apporté des messages d’espoir et de réconciliation.

La deuxième série de prières a été prononcée par quatre responsables religieux basés en Corée :

(Bouddhisme) le moine Ho-myeong ; (Christianisme) Pasteur Kim Yeong-wan (Islam) Dr. Hussein Kim Dong-eok ;    (Unificationnisme) Révérend Lee Gi-seong

La Dr Hak Ja Han Moon, cofondatrice de la FPU et de la Fédération des familles pour la paix et l’unification mondiale, a partagé son message et son espoir de paix. Dans tous les domaines de la société, nous pouvons voir la division. Le monde d’aujourd’hui est caractérisé par l’égoïsme. En particulier, en raison de la pandémie de COVID, la liberté de communication et la compréhension sont restreintes à bien des égards. Les superpuissances cherchent leur propre agenda et les nations sous-développées sont confrontées à des défis chaque jour plus importants, a-t-elle dit.

La Dr Moon a déclaré qu’il est temps pour toutes les religions de cheminer ensemble. On a l’impression que de nombreux ruisseaux et cours d’eau se rejoignent en une formidable rivière pour se jeter dans le vaste océan. De même, l’humanité déchue d’aujourd’hui est guidée par les religions pour s’unir afin de comprendre la véritable essence du Créateur, a-t-elle conclu.

La Dr Moon a évoqué son feu mari, le révérend Sun Myung Moon, qui s’est senti appelé à venir en Amérique comme “pompier pour combattre la décadence morale qui consumait la nation….”. Dieu n’a pas béni l’Amérique pour elle-même, mais pour qu’elle puisse guider les autres nations vers Dieu…. La mission des responsables religieux est de ramener l’humanité dans le giron de Dieu”. Elle a exhorté tout le monde à “être audacieux, courageux et à aller de l’avant. J’espère que vous vous joindrez à moi…. Je me suis habillée en vert aujourd’hui parce que le vert signifie l’espoir. Unissons-nous dans l’espoir et dans l’action. Elle a également parlé de la nécessité de prendre soin de l’environnement. Si nous nous unissons d’un seul coeur, nous pouvons résoudre les problèmes qui affligent le monde et lui rendre son état originel. Enfin, elle a déclaré que l’histoire humaine a été caractérisée par le chauvinisme. Le temps est venu de changer. Les femmes prédicatrices ont un cœur de mère et peuvent transmettre le cœur de Dieu à ses enfants.

La pasteure White et la professeure Yun Ah Moon, présidente de la FPU-Corée, ont offert des fleurs et des cadeaux au nom de l’assemblée et en l’honneur du 30e anniversaire de la visite historique en Corée du Nord.

Le programme de trois heures s’est terminé par le chant sacré de l’Unification, Urie So Wonun Tongil, qui se traduit par : Tous nos espoirs sont pour l’unité, nos rêves eux-mêmes sont pour l’unité, nous donnerions nos vies pour l’unité, viens enfin unité.

 

Vidéo des temps forts en anglais