Aller au contenu

Conférence internationale des dirigeants (ILC) – Août 2021 – Session 2

Session II – “Le projet de tunnel sous-marin du détroit de Béring” – 19 août 2021

Mrs. Maria Nazarova, President, Universal Peace Federation Russia Louis Cerny, international railroad consultant and former executive director at the American Railway Engineering Association Dr. Victor Razbegin co-founder of the Intercontinental Railway Dr. Peter Stockdale, policy analyst from Canada specializing in environment, indigenous and intergovernmental affairs

Mme Maria Nazarova, présidente de la FPU Russie, animatrice de la session, a présenté le thème du détroit de Béring, entre la Russie et l’Alaska : un passage qui fournirait un lien entre l’Amérique du Nord et l’Eurasie, avec de nombreuses implications socio-économiques. Elle a discuté de ces implications avec le panel d’intervenants, réfléchissant à la vision des fondateurs de la FPU d’une Route de la Paix unissant tous les continents.

M. Louis Cerny, consultant ferroviaire international et ancien directeur exécutif de l’American Railway Engineering Association, a décrit son implication dans la planification du tunnel ferroviaire du détroit de Béring, qu’il considère comme la plus importante collaboration entre Russes et Américains depuis leur victoire conjointe sur l’Allemagne en 1945. Cette fois, a-t-il dit, ce sera une victoire de paix et de collaboration qui profitera non seulement aux deux pays mais à deux continents, et par conséquent au monde.

M. Cerny a admis que lorsqu’il a entendu parler du concept de tunnel du détroit de Béring, il était sceptique. Cependant, il s’est rendu compte que le détroit de Béring n’est pas aussi large qu’il apparaît sur les cartes conventionnelles.

D’autre part, l’utilisation d’un chemin de fer entre l’Amérique du Nord et l’Asie de l’Est présente plusieurs avantages sur le transport maritime. Cela justifie les coûts d’un tel projet. Les trains électriques, alimentés par des énergies renouvelables, sont également meilleurs pour l’environnement que les transports maritimes et seraient moins perturbateurs pour la vie marine et les côtes. Le tunnel, qui devrait être achevé d’ici 2045, sera l’un des plus grands projets de génie civil de l’histoire, a-t-il déclaré.

Le Dr Victor Razbegin, de Russie, cofondateur de l’Intercontinental Railway, a déclaré que l’augmentation de la population et de la densité côtière dans le monde, combinée aux effets du changement climatique, conduira à un développement industriel, social et infrastructurel limité. Cependant, même si la densité routière est élevée, les trajets long-courriers sont beaucoup moins efficaces et moins rentables, ce qui fait des services ferroviaires une meilleure option pour le commerce. Jusqu’à présent, les services ferroviaires n’ont pas joué un grand rôle dans le commerce intercontinental. Mais en fait, la longueur du tunnel du détroit de Béring serait beaucoup plus courte que celle des principaux chemins de fer au Canada, en Alaska et en Russie

Si le projet du détroit de Béring se réalisait, tous les chemins de fer fonctionneraient comme un système unitaire mondial, avec sept canaux à travers les océans et les continents. Cependant, il ne s’agirait pas seulement d’un chemin de fer, car il permettrait des lignes de transport d’électricité, des câbles à fibre optique, des pipelines de pétrole et de gaz, et même une autoroute. Bien que le coût total soit d’environ 90 milliards de dollars, le Dr Razbegin a conclu qu’avec le temps, l’argent serait économisé. Tout comme M. Cerny, bien qu’il ait d’abord douté du projet, il le considère maintenant comme l’un des projets d’ingénierie le plus étonnant au monde à ce jour.

Le Dr Peter Stockdale, analyste politique du Canada spécialisé dans l’environnement, les affaires autochtones et intergouvernementales, a mis l’accent sur le changement qui s’est produit sur les plans culturel et scientifique depuis la proposition du Révérend Moon d’adopter le détroit de Béring comme voie de communication en 1981. Evidemment, le changement climatique a eu des effets divers sur le détroit. À l’heure actuelle, il est davantage libre de glace et le pergélisol fond à une vitesse alarmante en raison de la hausse des températures, ce qui augmente la probabilité d’inondation des voies. D’autre part, si le projet n’est pas lancé assez tôt, les fonds seront détournés pour régler d’autres problèmes liés au réchauffement climatique. De plus, la réduction des émissions de carbone est une nécessité, a déclaré M. Stockdale. Comme nous dépendons principalement des combustibles fossiles pour la navigation outre-mer, les trains électriques sont une alternative prometteuse, a-t-il dit.

Conférence internationale des dirigeants (ILC) – Août 2021 – Session 1

Conférence internationale des dirigeants (ILC) – Août 2021 – Session 3